Chiens, pigeons et catapultes : Tony Stark a la solution pour le marché !

L’autochtone monégasque un tant soit peu aware quant aux vicissitudes des réseaux sociaux n’aura pas pu passer à côté du message de Mme Fresko-Rolfo, conseillère nationale fraîchement réélue de son état, et qui s’est plain à coup de grandes envolées lyriques, de l’interdiction séculaire faite aux chiens de pénétrer dans la halle du marché de la Condamine. Nombreux furent les Monégasques et résidents à venir apporter leur écot à ce déversoir à critiques unilatérales. Mais une seule personne s’est présentée avec de vraies solutions pour régler ces problèmes. Il n’est ni monégasque ni résident. Mais il a un poids certain, et pour cause, il s’agit du milliardaire américain Tony Stark.

Un célèbre milliardaire à la rescousse

Pas besoin non plus de présenter Tony Stark, le célèbre industriel milliardaire américain. Comme à chaque édition, ce dernier s’offre quelques jours de vacances en Principauté afin de participer au Grand Prix historique. Et à l’instar de Marc Zuckerberg tombant amoureux du projet de « Run Eco Team » d’un joggeur nantais, « Iron Man » se serait longuement intéressé aux problèmes dénoncés par Mme Fresko-Rolfo dans sa tribune pamphlétaire sur Facebook.

Selon nos informations contradictoires, le milliardaire n’aurait pas tardé à réagir : « Peu me chaut que l’empêtrement concerne des pigeons ou des hamsters nains, chaque souci mérite la solution adaptée et nous avons, chez Stark Industries, le matériel idoine pour résoudre votre casse-tête. Veuillez prendre contact avec mon responsable opérationnel de la zone Europe afin que nous puissions convenir d’un entretien suivi d’une démonstration ». Tel est, en l’espèce, le contenu du communiqué que Tony Stark aurait fait parvenir aux décideurs monégasques. Mais quel est donc ce matériel approprié ? La Gâchette a mené l’enquête…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Alcoolisme et objets trouvés : enquête au coeur de la nuit monégasque

Une catapulte high-tech pour résoudre deux problèmes

Ainsi, Stark Industries serait en train de préparer une proposition aussi alléchante que technologique. Cette dernière serait constituée d’une sorte de « catapulte » high-tech, alimentée à l’énergie solaire, et qui grâce à un mécanisme de poulies et de haute pression, peut envoyer des projectiles sur plusieurs centaines de mètres. Le système de visée, un brevet ultra secret made in Tony Stark, serait capable de se calibrer sur l’ADM des pigeons, et de les localiser à 3 mm près dans un rayon d’action de la taille d’un stade de baseball. Soit largement plus que la halle du marché de la Condamine, devenu pour l’occasion l’endroit rêvé pour un test grandeur nature de cette technologie amenée, plus tard, à une plus grande destinée.

Nous avons contacté un des chefs de projets de la branche européenne de Stark Industries, qui nous a détaillé les principes de cette « arme » du futur « Notre technologie est prête, et l’ensemble des tests a été réalisé et validé. Évidemment, nous n’avons pas encore toutes les garanties concernant l’atterrissage des animaux que nous propulsons. Si notre taux de réussite est excellent avec des chats, pour des chiens, nous déplorons un coefficient de perte plutôt élevé. Mais par contre, le pourcentage d’élimination des nuisibles est quasi parfait. Le volatile est d’ailleurs bien souvent annihilé dès le premier envoi. Et fort heureusement, car chaque nouvelle tentative avec le même animal est beaucoup plus compliquée… »

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le gouvernement veut faire sauter les bouchons !

Les avengers à quatre pattes, nouveaux VIP de la halle ?

Vous l’aurez compris, le principe de ce système est fort simple. Nos formidables amis à quatre pattes deviendront ainsi la solution 100 % propre et écologique afin de régler ce problème récurent qui est la présence de pigeons dans la Halle du marché. Installés sur la machine de M. Stark, ils seront ensuite propulsés dans les airs, à grande vitesse et avec une précision chirurgicale en direction du plus proche parasite, les surprenant pour mieux les attraper. Charge à l’animal de se mettre en position pour atterrir en provoquant le moins de dégâts collatéraux possible. Le système est tellement efficace qu’il se murmure même que l’enseigne Carrefour Monaco aurait déjà des vues sur ce système, afin d’éliminer les volatiles qui viennent régulièrement visiter le contenu des caddies des clients.

Ainsi, selon le plan fomenté par le leader mondial de la technologie de l’armement, pour que nos formidables amis à quatre pattes soient autorisés à pénétrer au sein de la halle, ils devraient d’abord se soumettre à l’épreuve de la catapulte. Ils pourront faire autant de passage que nécessaire pour attraper un pigeon, et passer du clan des « Rescue-Dog » à celui des « Marvel-Dog », et recevoir le collier idoine, laissez-passer incontestable pour pouvoir aller marquer son territoire à loisir au pied du four à socca de chez Roger, ou poser un magnifique étron dans le coin du Petit Charcutier, sous les vivats d’une foule pleine de reconnaissance devant ces nouveaux héros du quotidien, ces êtres « qui par leur présence, apaisent, réconfortent des personnes en souffrance, soit physique, soit psychologique soit à cause de cette solitude qui pèse. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.