Le circuit de Formule 1 a-t-il été monté à l’envers ?

À partir de demain, la Principauté de Monaco va retrouver son traditionnel fond sonore vrombissant. Trois jours d’acclimatation, avec le Grand Prix historique, prémisses des 4 jours du Grand Prix de Formule 1 fin mai. Après deux mois de travaux, le circuit semble fin prêt, et les autochtones vont pouvoir accueillir à bras ouverts les centaines de milliers de spectateurs venus se délecter de ce divertissement à nul autre pareil.

Un silence qui dit tout…

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe dans les milieux spécialisés, au point que personne n’a encore osé en parler. Malgré notre ribambelle de sources contradictoires, il a fallu un moment à notre stagiaire spécialiste d’investigations sportives pour lever la carpe et flairer le lapin. Mais sachant très bien que la vérité est ailleurs, c’est justement grâce à ce silence qu’il a compris que quelque chose se tramait !

Délaissant temporairement les buffets, il est allé arpenter les rues de Monaco à la recherche de ce qui se passait d’assez incroyable pour justifier que personne ne soit au courant. Il a ainsi pu le constater par lui-même : le circuit de Formule 1 a été monté à l’envers !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Monaco Run : « on a pris la mer et les poissons ! »

Mais que s’est-il passé ?

Est-ce un effet des machines vrombissantes entendues à l’occasion du salon Top Marques ? Leurs vibrations excessives ont-elles eu une subjugation sur la signalisation ? Est-ce les nouvelles consignes hautement sécuritaires qui ont forcé l’organisation à s’adapter sans piper mot ? Sommes-nous victimes d’un complot extraterrestre ? Ou d’une quelconque attaque par un sombre maître des arts mystiques ?

Interrogé, Harvey Dent, chef du montage des panneaux a bien voulu nous déclarer : « Je ne comprends pas, j’ai tout vérifié moi-même la nuit dernière. À Monaco, nous ne marchons pas sur la tête !», puis il nous a quitté en jetant nerveusement une pièce de monnaie en l’air.

Silence des plus hautes sphères de l’ACM

Contactée, la direction de l’Automobile Club a préféré ne pas communiquer sur le sujet. Nous ne savons donc pas encore s’ils travaillent d’arrache-pied à remettre le circuit dans le bon sens dans la nuit, ou s’ils prévoient de donner le départ des courses en marche arrière ? Il se murmure tout de même que la vente des billets a été contrôlée : tout va bien, les prix sont restés à l’endroit.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le nouveau Stade Louis II : de la chimère à la réalité

Nous avons même réussi à contacter quelques pilotes, qui ne se sont pas vraiment inquiétés de cette nouvelle particularité du circuit monégasque. Un d’entre eux, qui a préféré garder l’anonymat, nous a déclaré «Vous savez, quand un pilote trace un donut sur la piste, il n’est pas en train de célébrer quoi que ce soit : en réalité, il a repéré un panneau inversé, et vérifie autour de lui pour savoir dans quel sens il doit tourner !»

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.