Interview – « Sans le biathlon, je serais surement en train de croupir derrière un bureau à compter des stylos… »

À partir du 6 mars prochain vont se dérouler les championnats du monde de biathlon à Östersund (Suède). Pour les néophytes, le biathlon est un sport combinant du ski de fond et du tir à la carabine, réparti sur différentes épreuves type contre la montre, ou confrontation directe. Si ce sport a gagné en popularité ces dernières années en France grâce à l’ultra domination de Martin Fourcade, il reste extrêmement discret en Principauté. Et pour cause, la fédération monégasque de biathlon n’existe même pas. Ou alors elle est si bien cachée que notre stagiaire sports extrêmes, qui a récemment découverts tous les bienfaits du Padel, n’a pas réussi à mettre le nez dedans. Cependant, encore plus méconnu que la fédération dont il dépend, nous avons retrouvé Jean-Kevin M., monégasque de cœur et de passeport, et qui participe régulièrement aux compétitions de l’IBU, avec pour objectif de briller lors des prochains championnats du monde, et qui a accepté de répondre à notre tout premier interview « musique et shampoing« . 

La Gâchette : En trois mots comment te décrirais-tu pour nos lecteurs ? Et comment décrirais-tu ta saison ? 

Moi, en trois mots ? Alors montagne, ski et pissaladière.

Être biathlète dans un pays qui n’a même pas de fédération sportive, n’est-ce pas un handicap ? 

Disons qu’en matière de reconnaissance, ce n’est pas facile tous les jours. J’ai d’ailleurs cru à un canular quand ma femme m’a dit que vous cherchiez à me contacter. La recherche de sponsors, l’équipement, le transport. Tout est compliqué pour moi. Mais bon j’arrive à m’en sortir pour l’instant. En espérant que les résultats viennent rapidement.

D’ailleurs, pourquoi avoir choisi le biathlon ? Ce n’est pas commun dans la région.

Effectivement, ce n’est pas le sport le plus à la mode en Principauté. Mais bon, quand on voit qu’il y a eu des initiations au curling cet hiver sur la patinoire, on peut se dire que tout est possible dans ce petit pays. Pour ma part, mon amour du biathlon vient de ma femme qui adorait cela. Moi j’étais plutôt running tous les dimanches matin en fait. Et puis un jour elle m’a dit « c’est dommage que tu ne fasses pas un sport un peu plus connu, en représentant Monaco, tu pourrais faire les JO ! ». Elle avait raison, du coup l’idée à germer, et il y a trois ans, je me suis mis au biathlon, dans l’optique de participer aux prochains JO d’hier.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mercato : le dernier coup de l'AS Monaco

Plus j’y repense, plus je trouve que c’était une excellente idée. Sans le biathlon, je serais quoi moi à l’heure actuelle ? Surement en train de croupir derrière un bureau à compter des stylos…

Et du coup, tu t’entraines où ? Comment se passe ta préparation personnelle ? 

Pour tout ce qui est renforcement musculaire, je fais tout dans une salle au Larvotto. Le tir, je m’entraine au centre de tir, évidemment. Pour le ski, je fais beaucoup de ski sur roulette. Mais c’est compliqué à Monaco. J’aimerais bien me faire la rampe major, ça serait un sacré challenge pour m’entrainer dans les montées. Mais les policiers en bas ne sont jamais d’accord.

Tiens, d’ailleurs un jour, alors qu’il avait bien neigé, j’ai essayé de me faire un trip ski + chasse aux pigeons au plateau de la justice. C’était sympa, sauf qu’au premier coup de fusil, les flics me sont tombés dessus. Depuis, je vais m’entrainer dans les Alpes italiennes, c’est ce qu’il y a de plus proche, et de moins onéreux pour moi.

Quelle est la première chose que tu fais en te levant le matin d’une compétition ?

Je lis un album de Lucky Luke, et j’essaie de comprendre comme il fait à tirer aussi bien.

Quel est le biathlète avec qui tu aimerais manger un big Mac ? Idem sportif tous sports confondus ?

Un Big Mac ? Alors en biathlète, je dirais Dorothéa Wierer, car elle est carrément canon. Mais je pense que ça sera plus qu’un Big Mac là, je songe plutôt au Louis XV.

Tous sports confondus ? Vivant ? Je dirai Cristiano Ronaldo, car lui aussi il tire vachement bien !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L’AS Monaco vend 5 joueurs en plein match et doit déclarer forfait !

Quel est le biathlète qu’il faudrait absolument enfermer dans une clinique psy ?

Moi… Je crois que participer à une course pour espérer rentrer dans les 100, c’est un peu pathologique non ?

Ce serait quoi la consécration de ta carrière ?

Participer à une Mass Start, car ça voudrait dire que je fais partie des 30 meilleurs du moment.

Ton pronostic pour les championnats du monde ?

Facile, c’est comme dans Star Wars : Boe, Boe, Boe, Boe, Boe Boe… J’aimerais bien savoir quelle sauce il met dans ses pâtes pour être aussi fort. Quant à moi, finir dans les 100 premiers, comme à chaque course.

La pire compétition à laquelle tu as jamais participé ? Et celle dont tu souviendras toute ta vie ?

Ben la même chose. La première, toute première. Une individuelle préparatoire aux JO de Pyeongchang. Je me suis planté de cible au premier coucher, puis j’ai oublié un tour de pénalité. Pour finir, ils ne m’ont même pas laissé faire les tirs debout, ils ont eu trop peur que je chope quelqu’un en tribunes.

Quelle est la question qu’on ne t’a jamais posée, mais à laquelle tu rêverais de répondre ? 

Waouh… Ça, c’est une question… Je ne sais pas moi… Peut être un truc sur le surnom de ma carabine, personne n’en parle jamais de ça…

On va continuer avec quelques questions rapides. Déjà, la question que tout le monde se pose : Tu es plutôt Facebook, Twitter, Instagram ou tu joues avec le minitel de maman ?

Pinterest en fait. Je sais, c’est un truc de nanas, mais j’adore faire des collections d’albums photo.

Es-tu plutôt les frères Fourcade ou les frères Boe ?

Disons que je n’ai pas trop l’occasion de les côtoyer. Généralement, moi quand je finis ma course, eux ils sont déjà sous la douche. Donc on ne se voit pas beaucoup.

Es-tu plutôt Salomon ou Rossignol ?

Je ne suis pas sectaire, celui qui voudra bien me sponsoriser pour la saison prochaine.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Monaco Run : « on a pris la mer et les poissons ! »

Es-tu plutôt Deadshot dans Suicide Squad ou Bullseyes dans Daredevil ?

N’importe, celui que vous voulez. Je peux même porter un collant vert moulant comme Green Arrow si ça l’aidait à faire 5/5 aux tirs debout !

Si on devait te comparer avec un héros de film, série, BD, roman, lequel serait-il ? 

Comme il n’y a pas de super-héros à ski, je vais choisir un type qui tir bien. Je dirai donc Astérix, car il résiste seul contre l’envahisseur !

Et à part ça, tu chantes quoi comme chanson sous la douche ? Et tu utilises quoi comme shampoing ? 

Je chante très très mal. On a qu’à dire que je sifflote. Quant au shampoing, généralement celui que m’achète ma femme.

Quelle est la chanson que tu écoutes en ce moment ? 

« Killer Queen », elle ne me quitte plus depuis que je suis allé voir Bohémian Rapsody au cinéma.

La chanson que tu passes quand tu te prépares à une compétition ?

« Bang Bang », de Nancy Sinatra. C’est doux et suave, ça me détend bien avant le feu de l’action.

La chanson un peu gênante que tu écoutes toujours ? 

Je dois le dire ? Vraiment ? Bon, ben alors « Alice, ça glisse », de Franky Vincent.

Enfin, la plus belle chanson de tous les temps ? 

« I shot the sheriff », évidemment !

Et du coup, c’est quoi le surnom de ta carabine ?

Hum, vous savez, c’est privé ces choses-là…

Merci beaucoup cher Jean-Kevin pour le temps que tu as bien voulu accorder à la Gâchette de Monaco. Nous te souhaitons que du bonheur et de la réussite pour les prochains championnats du monde.

A propos de Jartagnan 274 Articles
Droïde en cours de reprogrammation - blogueur multifonctions - stagiaire pour La Gâchette - #chroniques #inspiration #photos #running #StarWars #Lego

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.