Le mot du jour : Érection

La Gâchette, c’est l’information monégasque aux frontières du réel, mais c’est aussi des enquêtes, un horoscope, et surtout de la culture. Et aujourd’hui, nous souhaitons vous partager le « mot du jour », qui a fait les gros titres pour notre dernier tweet live de la campagne 2018, et surpris nombre de nos lecteurs de par son coté « excitation » fort peu à propos pour un média sérieux comme la Gâchette.

Un mot qui se dresse

Érection (nom féminin) : bas latin erectio, -onis, du latin classique erigere, dresser.

  • Soutenu – Action d’ériger un monument : Érection de la tour Odéon.
  • Physiologie – (en parlant de certains tissus ou organes) le fait de se dilater, de se raidir : Érection des neurones du circuit mésocorticolimbique pendant un discours de Jean-Louis Grinda.
  • Vieilli – Décision d’établir, de fonder, de promouvoir : Érection d’une commission du Conseil National.

Par exemple, si l’on se réfère au langage châtié, durant l’été 2012, nous avons eu l’érection du nouveau bâtiment du Conseil National. Rien de phallique, juste de la pierre, du verre, et une once de classe et de magnificence…

Rien à voir avec une soirée sur Canal + le premier samedi du mois.

Évidemment, sur l’exemple précédent, nous aurions simplement pu parler, pour 2012, d’érection du Conseil National, tout court. Ce qui pour les esprits en dessous de la ceinture uniquement tournée sur la partie physiologique de la chose est indubicontestablement dénué de classe et de magnificence. Certes, si l’on essaye de penser de façon bienveillante, cela pourrait rappeler les doux souvenirs de leurs jeunes années aux doyens de l’assemblée de l’époque. Mais la Gâchette ne souffre pas de se rouler dans de tels champs lexicaux. Et puis évoquons à toutes fins utiles, que le seul groupe politique à avoir proposé d’instaurer un lupanar dans un des sous bassement de l’extension en mer, c’est Secondo Monaco, malheureusement retiré de la course à la dernière minute. Rien à voir donc avec les représentants de chez Primo, Horizon Monaco et Union Monégasque.

Une érection, un monument, un hommage unanime.

Ainsi, jeudi soir, nous avons bien eu une érection. Voire même plusieurs, cela dépend si l’on ne tient compte que du monument Stéphane Valéri montant sur le siège culminant de la haute assemblée, ou si nous embrassons du regard l’ensemble des postes pourvus ce soir-là, celui de Madame la vice-présidente, et des différentes commissions. Oui, nous avons donc bien eu l’érection de la Vice-présidente, et cela, tout comme celle de Stéphane Valéri sur le strapontin de président du Conseil National, n’a gêné personne. Droit et fier derrière son pupitre, cette érection n’a incommodé ni Serge Telle à ses côtés, ni telle ou telle personne dans l’assemblée. Pour preuve, l’hommage unanime et les différentes ovations auxquels ont bénéficié les principaux protagonistes de cette soirée riche en excitation, et en échanges divers et variés de gestes d’amours.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s