Secondo Monaco : le grand débat sur le revenu universel fait rage

Nous dévoilions la semaine dernière, suite à une enquête réalisée au cœur des milieux politiques les plus introduits de la Principauté, les grandes lignes du programme du groupe encore non déclaré Secondo Monaco. S’il n’a pas suscité de réactions herculéennes auprès de ses principaux concurrents, il n’en reste pas moins que ces idées novatrices et avangardistes excitent autant le débat chez les têtes de liste qu’elles séduisent l’autochtone monégasque.

Une surenchère en sous-marin.

Ainsi, il nous a été rapporté, selon nos sources contradictoires, qu’un premier candidat aurait saisi la balle au bond, et aurait proposé de passer le revenu universel, proposition phare de Secondo, de 4 000 € à 5 000 € par mois. Cette information a filtré, et une liste entière a inscrit la somme de 8 000 € dans son programme électoral, afin de contrecarrer Secondo si cette liste se déclare avant le 26 janvier. Pour ne pas être à la traîne, un concouriste à la pointe du progrès informatique a rajouté à cette somme un cadeau de 10 bitcoins, ce qui est considérable vu l’inflation galopante actuelle. 

Mais ce n’est pas tout, de l’autre côté de la place de la Visitation, on s’interroge aussi sur les opportunités que peut offrir ce genre de réflexion. Ainsi, un projet de loi devrait être avancé dès la prochaine législature, proposant le don d’un appartement 2 pièces à la naissance de chaque enfant monégasque. Cela a fait bondir le candidat favori de l’élection, jusque la bien silencieux. Il a donc indiqué qu’une fois élu, il déposerait un amendement pour que ce soit un 4 pièces qui soit mis sur le tapis.

Le revenu universel au centre des débats.

La surenchère a ainsi suivit son cours tout au long du weekend, jusqu’à hier, où notre stagiaire-reporter a ouïe dire quelques informations sous le manteau au cours du point presse de Primo.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Caddies en liberté : des menaces de prolifération inquiétantes

Ainsi, à l’heure où nous écrivons ces lignes, le revenu universel, unanimement adopté par l’ensemble des candidats serait composé, pour chaque monégasque et par mois, d’une somme de 17 000 euros, de 100 bitcoins, d’un appartement 8 pièces, de 6 caddies Carrefour entièrement remplis de denrées périssables, d’un magnétoscope VHS, d’un baptême en hélicoptère, d’une machine à pâtes automatique, et d’une Smart.

Il est fort probable que les trois semaines qui nous séparent du scrutins seront fort mouvementées.

2 réflexions sur “Secondo Monaco : le grand débat sur le revenu universel fait rage

  1. Attendons encore un peu, et les enchères vont continuer à monter car une Smart pour un monégasque : quelle mesquinerie ! il devrait être proposé un véhicule 4 places du genre Jaguar, Bentley ou éventuellement une 2 places dans le genre Ferrari.
    Merci pour tous vos “reportages” intéressants

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.