Monaco Parking : il reçoit une place de parking après 106 ans d’attente.

Alors que les places de parking restent un sujet sensible en Principauté, un homme a eu la surprise de recevoir une réponse favorable pour la demande de parking de son arrière-grand-mère, décédée depuis 72 ans. Alors qu’il est lui aussi en quête d’une place de parking, il n’a cependant pas pu en profiter faute de véhicule adapté.

En réponse à une demande déposée en 1915

Ce courrier quelque peu insolite est arrivé dans la boîte aux lettres de Gibert S. le mois dernier. Résident monégasque de 58 ans, il a eu la bonne surprise de voir sa demande de parking acceptée après plus de 40 ans d’attente. Seul bémol, cette lettre n’est pas une réponse à sa propre demande, mais à celle de son arrière-grand-mère, madame Gilberte S., qu’il n’a même pas connue. La pauvre femme étant malheureusement décédée en 1949.

La lettre mentionne une demande déposée le 12 mai 1915 pour une place dans l’un des parkings de La Condamine. L’intéressé doit se présenter dans les 15 jours à compter de la date d’envoi de la lettre pour souscrire à un abonnement et pouvoir jouir de la précieuse parcelle souterraine. Du pain béni pour Gilbert S. qui recherche lui aussi une place de parking depuis sa naissance et qui compte bien profiter de celle accordée à son arrière-grand-mère. Une joie qui sera de courte durée.

Pas de calèche, pas de parking

C’est donc avec la précieuse lettre d’acceptation et sa pièce d’identité que l’heureux bénéficiaire se rend aux bureaux de Monaco Parking situés à Fontvieille. Mais il est en réalité impossible pour Gilbert S. de profiter de cette place. La raison ? La demande de 1915 a été déposée pour une calèche à quatre roues tractées par deux chevaux de trait, et non pour un véhicule équipé d’un moteur à explosion. Au grand désarroi du malheureux, son Dacia Sandero étant comptabilisé dans cette dernière catégorie malgré sa vitesse de pointe n’excédant pas les 65 km/h (une maladie très fréquente chez les véhicules ne sortant jamais de la Principauté).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Calendrier de l’avent, jour 25, c'est la fête !

Seule solution pour Gilbert S., déposer à nouveau une demande et attendre qu’une nouvelle place se libère. Ce qu’il a refusé de faire, préférant s’acheter une trottinette électrique sur le chemin du retour pour ses déplacements quotidiens.

Article publié en exclusivité aux abonnés de notre newsletter vendredi dernier. Pour vous abonner, rien de plus simple : cliquez ici et suivez le guide.



Catégories :Vie Quotidienne

Tags:, , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :