Les évènements majeurs que vous avez ratés pendant que paniquiez à cause du coronavirus !

À l’instar d’une coupe du monde ou des Jeux olympiques, l’affaire du coronavirus a vampirisé l’intégralité du temps de cerveau disponible de l’ensemble de la population, pendue devant leurs écrans à attendre à qui aura le dernier chiffre du nombre de cas, à qui aura la plus grosse prédiction catastrophique, à qui prendra une décision liberticide sous le coup de la panique. Mais soyez rassuré, notre stagiaire était là pour vous, et voici donc un résumé des évènements majeurs qui se sont déroulés pendant que vous paniquiez à cause du coronavirus.

Ce que vous avez surement raté.

Parce que la vie ne s’arrête pas malgré le coronavirus, voici donc les 5 informations essentielles que vous avez manquées la semaine dernière.

  1. Jean Louis Grinda aurait proposé de détruire tous les lieux qui poseraient des problèmes de confinements massifs, afin d’y construire des immeubles domaniaux. Sont concerné les stades, les gares, les églises, les marchés, le Grimaldi Forum, les parkings, et le Bloc A des Jardins d’Apolline.
  2. Le nain Atchoum a été placé en quarantaine, et ce jusqu’à nouvel ordre. Certaines éminences grises se seraient offusquées de son état maladif fort persistant, et il se murmure même qu’il serait le fameux « patient zéro » qui agite toute communauté scientifique, qui le cherche désespérément.
  3. La SNCF a fait savoir qu’elle arrêtait la liaison Nice-Vintimille, pour deux raisons simples : d’une part, afin d’empêcher les inconscients de se rendre en Italie, déclarée comme zone à risque, mais aussi pour limiter le trop fort confinement des gens aux heures de pointe, qui s’entassent dans les rames au mépris des règles élémentaires de santé publique.
  4. L’alcool de Caroube a été reconnu comme médicament extrêmement efficace pour vaincre la maladie. Le seul hiatus, c’est que personne ne sait ce que c’est, ni comment on s’en procure. Il faudrait se rendre au Marché de la Condamine pour en savoir plus, malheureusement celui-ci devrait être fermé, pour problème de confinement lui aussi.
  5. Selon nos sources contradictoires, après avoir mis à huis clos l’ensemble des rencontres de la Roca Team jusqu’à la fin de la saison, c’est le tournoi de Tennis qui va être soumis à la même règlementation, et devrait se dérouler à huis clos « en raison de conditions sanitaires non garanties avec un public important et actif en milieu clos et chauffé, ayant une forte proximité durant un laps de temps important ». Il se murmure que le Grand Prix sera lui aussi frappé de plein fouet par ces restrictions sanitaires. Sauf s’il pleut.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 5 évènements qui se sont déroulés pendant que vous regardiez la coupe du monde

Les « fake news » qu’il ne faut pas croire.

Comme notre bien aimé président du Conseil national l’a dit sur l’ensemble des réseaux à sa disposition (sauf Weibo, évidemment mis en quarantaine lui aussi), la propagation de fake news anxiogènes sur le coronavirus doit être éradiquée. Voici donc les informations qui circulent plus vite que ne se propage le virus, et qu’il ne faut absolument pas croire.

  1. Le premier Monégasque infecté a été fusillé sur la place du Palais le weekend dernier : évidemment non, ce n’est pas le cas, apparemment il semblerait que l’on attende son retour imminent de Chine, ou du Japon.
  2. Se laver les mains au machettu est plus efficace que de se nettoyer au gel hydroalcoolique : évidemment non. Cependant, vu la pénurie de gel qui frappe notre belle Principauté, c’est une solution envisageable, c’est toujours mieux que rien.
  3. La 5G, technologie venue de Chine, serait un moyen de propagation du virus : évidemment non. De toute façon, comme la 4G n’est pas encore déployée, autant vous dire que les réseaux next-génération, ce n’est pas pour tout de suite.
  4. L’avenue de la Quarantaine a été interdite à la circulation afin d’y masser les gens placés en quarantaine : évidemment non. Les gens placés en quarantaine le seront chez eux, ou au dernier étage du parking de la Condamine.
  5. Le Palais ne peut plus délivrer d’ordonnances souveraines, seuls les médecins seraient désormais habilités à délivrer des ordonnances : évidemment non. Même si actuellement, l’ordonnance du médecin a la primeur, pour raison évidente de santé publique et de pandémie.
  6. La destruction de la partie basse du cimetière n’a pas été reportée pour construire en urgence des caveaux : évidemment non. Le nombre de cas de coronavirus, et le pourcentage de décès étant extrêmement faible, le projet de réallocation foncière du cimetière au profit d’immeubles domaniaux n’a pas encore été mis en suspens.
  7. Les croisiéristes vont demander aux passagers des bateaux de faire 200 mètres à la nage pour se rendre jusqu’à Monaco : évidemment non. L’idée de tester la santé des touristes par un effort physique violent n’a pas été retenue. En lieu et place, une prise de température annale et une saignée ont été privilégiées.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Monaco - Le contre exemple de la Catalogne

Suite à la lecture de ces quelques informations de la plus haute importance, la Gâchette et l’ensemble de ses stagiaires vous invitent désormais à partager cet article sur les réseaux sociaux, avant de reprendre bien sûr une activité normale.

A propos de La Gâchette de Monaco 131 Articles
L'actualité de la Principauté de Monaco aux frontières du réel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.