Le Conseil National au coeur d’un imbroglio avec le Vatican ?

Début février, une délégation du Conseil National, sous l’impulsion de Monseigneur Barsi, s’est rendue au Vatican dans le cadre d’un voyage d’études au cours duquel le Pape François leur a accordé une audience, avec échanges cérémonieux et multiplication de paroles bienveillantes de part et d’autre. Malheureusement, nos sources contradictoires nous ont fait savoir qu’un détail est venu gripper la machine protocolaire en apparence si bien huilée, et dès lors les relations entre les deux plus petits états du globe seraient assez tendues.

Le protocole qui ne colle pas.

L’information est restée encore des plus confidentielles, et il ne le serait à moins puisqu’il s’agit de l’état le plus secret du monde : le Vatican. Mais nos sources contradictoires sont formelles : un couac s’est glissé dans les rouages.

Pourtant, la visite s’est passée de la meilleure des manières. Les élus ont assisté à plusieurs réunions, ont rencontré différentes sommités pontificales, qui ont donné lieu à de très nombreux échanges des plus constructifs quant au positionnement de la Principauté, seul pays au monde à avoir pour religion d’État la religion catholique, mais aussi sur divers thèmes plus généraux comme la tolérance. À l’occasion de cette audience, Stéphane Valéri a offert au Pape une aquarelle représentant l’église de Sainte Dévote, Patronne de la Principauté, œuvre réalisée par une artiste monégasque. Et selon les échos que nous avons eus, c’est là que le bat blesse. Et c’est lors de cet échange de cadeaux que le mal aurait été fait.

Un cadeau fortement attendu.

Nous ne savons pas qui du Saint-Siège ou de la cohorte de personnes bienveillantes qui composent son entourage a pris la mouche, mais il semblerait que, si l’aquarelle a été extrêmement bien accueillie, un tout autre cadeau était attendu. En effet, le Vatican espérait recevoir une copie de la fameuse bande dessinée relatant la vie de Jorge Bergoglio jusqu’à son accession au siège papal, réalisé et publié aux alentours de Monaco en fin d’année dernière.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L’indépendance de Monaco passerait-elle par son porte-monnaie ?

Selon les plus éminents spécialistes en la matière, cette bande dessinée serait d’une très grande qualité, tant du point de vue des faits relatés que du point de vue graphique et rédactionnel, et c’est pour cela que les hautes autorités du Vatican pensaient obtenir une copie, pourquoi pas dédicacée, de cet ouvrage à haute portée historique et culturelle.

Et maintenant ?

Sans plus d’information, ni aucune confirmation de part et d’autre, nous restons cependant dans le doute concernant le futur des relations entre le Vatican et la Principauté de Monaco. Gageons que les paroles de Stéphane Valéri « ces moments de joie intense sont d’autant plus importants, pour nous Monégasques, que la religion catholique est une religion d’État et que, évidemment, nous avons tous une grande estime et une grande affection pour le Pape François » résonnent encore sous la basilique Saint-Pierre, et que l’indéfectible entente et amitié Vaticano-Monégasque n’en porte pas ombrage pour une paire de bulles papales.

A propos de Jartagnan 230 Articles
Droïde en cours de reprogrammation - blogueur multifonctions - stagiaire pour La Gâchette - #chroniques #inspiration #photos #running #StarWars #Lego

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.