Les caddies sont-ils les nouveaux SDF ?

Les caddies sont-ils les nouveaux SDF ?

Voici maintenant plusieurs mois qu’un dispositif destiné à empêcher la dissémination des caddies dans toute la Principauté a été mis en place par le centre commercial Carrefour. Malgré les reproches, malgré les critiques, malgré que la vie de certaines personnes s’en est trouvée chamboulées (voir notre article du 31 mars 2016), et malgré les supplications des petites gens bien gênés à l’heure de remonter à bout de bras leurs courses dans leur appartement à Fontvieille, le système a été maintenu. Mais à quel prix ?

Une situation bloquée.

Nos sources contradictoires sont sans équivoques : nombreuses sont les personnes à avoir constaté des apparitions sporadiques de nos compagnons de courses, maintenant solidement ancrés ça et là en Principauté, sans possibilité de retour autonome, tant le blocage des roues est efficace.

Franck, le porte-parole du mouvement « matériel-humanitaire » de sauvegarde des caddies nous le confirme : s’il est fort compliqué de sortir les caddies du centre commercial de Fontvielle, il est aussi impossible aux bonnes volontés de ramener dans leur habitat naturel les caddies égarés !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Chiens, pigeons et catapultes : Tony Stark a la solution pour le marché !

Les caddies et l’évolution.

Cependant, depuis que Darwin a développé sa théorie de l’évolution, nous savons très bien que les espèces s’adaptent à leur environnement, sous peine de disparaitre. Les caddies ne pouvant pas échapper à cette règle, il ne restait plus qu’à découvrir comment ils allaient s’y prendre.

Car il est évident, et cela nous a été confirmé par de hautes éminences scientifiques, spécialisées dans le comportement des animaux sauvages en milieu urbain, que le caddie seul bloqué au cœur d’un jardin à Fontvieille, ou en haut d’un escalier promenade Honoré II ne pouvait rester là sans rien faire pour améliorer sa situation.

Passage dans la clandestinité ?

Et nos sources contradictoires nous ont confirmé cet état de fait : le caddie s’est adapté à son nouvel environnement. Pour preuve notre photo en une de cet article, où l’on remarque clairement que nos proches compagnons de courses sont en train de muter pour ressembler à des vélos !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 5 choses à ne pas faire le dimanche, quand on est candidat et qu'il pleut

Beaucoup s’y sont déjà fait prendre, mais l’œil aiguisé de notre stagiaire a reconnu immédiatement leurs couleurs emblématiques : oui, ce sont bien des caddies qui ont réussi à se faire passer pour des bicyclettes afin de stationner incognito sur un emplacement qui ne leur était pas destiné.

Et maintenant ?

La suite n’est pas encore très claire, mais il ne fait aucun doute que cette découverte va attirer à Monaco les plus grands paléontologues, biologistes et autres spécialistes de l’évolution, qui ne manqueront pas de mener les études les plus approfondies sur les effets combinés de l’électronique et du changement climatique appliqués au penchant naturel des caddies pour la fugue !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.