La commission du patrimoine met un coup d’épée dans le dos de la destruction du stade

Suite à notre article paru il y a une poignée de semaines, Primo et Stéphane Valéri songeraient à une opération d’envergure, englobant l’immeuble « l’Herculis », grande et vétuste bâtisse, et le stade des Monéghetti, projet qui ferait passer la tour Odéon pour la cabane des trois petits cochons.

Quand la commission du patrimoine s’en mêle.

Dans les faits, ce projet ne devait rencontrer pour obstacle que les discussions obligatoires avec la Mairie de Beausoleil, mais nul doute qu’un juste arrangement aurait pu être trouvé afin que chacune des parties termine gagnante dans cette histoire. Malheureusement, tel n’est pas le cas.

En effet, une tierce partie est rentrée dans la bagarre, et non des moindres puisqu’il s’agit de la commission du patrimoine, que l’on sait extrêmement remonté suite aux débâcles du Sporting d’hiver et du palais de la plage. Et afin de reproduire les erreurs du passé, les sages éminences vont promulguer dans les prochaines semaines une liste de bâtiments « à haute valeur patrimoniale » donc protégés des affres d’une destruction foncière. Et dans cette liste apparaîtrait « l’Herculis ».

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Fête nationale : des Monégasques font la chasse aux « Polonais »

L’Herculis, premier d’une longue série d’immeubles protégés ?

Curieuses décisions donc de la commission du patrimoine, qui va donc classer « l’Herculis » comme monument historique. « Un bâtiment si moche et si vieux ne pouvait être qu’inscrit dans notre patrimoine », nous a assuré un des attachés au projet, visiblement très convaincu du bien-fondé de cette décision unilatérale.

Décision qui ne sera pas sans conséquence sur les projets pour les logements des Monégasques. Le projet Herculis + Stade ne pouvant se faire sans la destruction de l’immeuble, seul point d’entrée en principauté du futur complexe, qui passerait donc sous le joug de l’état et des taxes françaises.

Mais ce n’est pas le seul écueil que rencontreraient les futurs projets immobiliers de Stéphane Valéri. En effet, les Cèdres et les Mélèzes, immeubles situés dans le quartier de la rue Plati, et faisant partie intégrante du projet du très grand Ida, seraient aussi visés par ladite liste, ce qui mettrait un frein de plus à ce projet pourtant prometteur…

2 réflexions sur “La commission du patrimoine met un coup d’épée dans le dos de la destruction du stade

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.