Ces personnalités qui ont fait 2022 à Monaco — la personnalité de l’année : Céline Caron-Dagioni

Parce que nous sommes le 31 décembre, et qu’il ne doit en rester qu’un, enfin une pour le coup, la Gâchette de Monaco peut donc clôturer cette incroyable année 2022 par la célébration de la personnalité de l’année, seule capable de jongler avec les classeurs en pleine séance budgétaire du Conseil National tout en faisant en sorte que cela soit naturel, la seule qui connait la fréquence des bus gratuits, la hauteur sous plafond de la nouvelle salle de mammographie du CHPG, et la durée en minutes du retard du chantier du Bel-Air. Nous voulons évidemment parler de la bien nommée ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme : Céline Caron-Dagioni.

Une égérie, Prada, et un marteau piqueur.

Il se murmure dans les rangs de nos stagiaires que notre élue de 2022 serait même « l’égérie » de nos chers scribes, car étant en charge du volet « écologie » en Principauté, thématique d’avenir cher à notre cœur. Mais avant tout, madame la conseillère a donc été élue cette année personnalité préférée de la Gachette. Notre ministre de l’équipement, de l’environnement et de l’urbanisme est la meilleure d’entre nous. Qui d’autre pourrait gérer avec autant de virtuosité autant de dossiers de front avec autant de précisions ?

Alors certes, certains vils PDG mal intentionnés l’auraient surnommée « le Diable s’habille en Prada », mais c’est parce qu’elle gère les affaires de l’État avec une main de fer.
En effet, qui tient tête à tous ces entrepreneurs machistes qui souhaitent surélever jusqu’aux toilettes de la Place d’Armes pour pouvoir construire toujours plus haut ?
Qui répond avec aplomb aux conseillers nationaux qui l’accusent de tous les maux à cause d’un tout petit retard sur une livraison d’appartements domaniaux ?
Qui est au courant du moindre chantier, de toutes les places de parking, du futur téléphérique-métro-char à voile-funiculaire ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  5 résolutions pour les Monégasques

Aragon nous proposait le choix entre la rose et le réséda, de Funes n’arrivait pas à choisir entre l’aile ou la cuisse, mais à la gâchette, pour cette année 2022 nous avons allié la féminité et le marteau piqueur en surélevant encore plus haut que la tour Elsa Céline Caron-Dagioni, vers des cieux que nous lui souhaitons radieux.



Catégories :Vie Quotidienne

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :