Le mot du jour : Belinier

La Gâchette, en plus de respecter scrupuleusement ses sources et de travailler en profondeur ses enquêtes pour vous offrir une information de haute qualité, est aussi un média très ancré dans les traditions. Et en ce mois de décembre, la plus belle des traditions est celle du calendrier de l’avent, sympathique compte à rebours avant les agapes de Noël, et les traditionnelles rixes familiales, surtout en ces périodes d’élections. Cette année, c’est la culture qui sera au cœur de notre calendrier, notre auguste direction ayant décidé de vous offrir « un mot par jour », et ce jusqu’à l’arrivée du gros barbu dans la cheminée de votre 8 pièces que vous venez d’emménager à la Tour Elsa.

Le mot du jour est un faux ami

Belinier (n. m.) : Idiot, stupide.

Exemple : Les sources contradictoires de la Gâchette, un vrai troupeau de béliniers !

Mise en situation : Selon notre stagiaire étymologue, ce terme viendrai de « belin » qui désignait un petit bélier, un petit mouton. D’ailleurs, il fut un temps que le moins de 200 ans ne peuvent pas connaitre, où l’on disait « sot comme un mouton » pour désigner un sombre nodocéphale. Bélître est un dérivé de Belin, le terme ayant été repris entre autres par Edmond de Rostand ou Molière dans plusieurs pièces de théâtre. Évidemment, nous entendons déjà s’offusquer les autochtones de la Roca et du pourtour Mentounasque, pour qui le « belin » n’est autre qu’un terme local pour désigner les attributs masculins, ou pour remplacer une virgule, sous forme d’interjection de comptoir.



Catégories :Non classé

Tags:, , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :