Les buffets des élections : une priorité trop souvent sous-estimée

Manger, dormir, la base des besoins au cœur des élections de 2023.

La pyramide de Maslow est une représentation hiérarchique au format Égyptienne des besoins de l’être humain selon différentes catégories, créées par le psychologue Abraham Maslow : Besoin physiologique, de sécurité, d’appartenance, d’estime et d’accomplissement de soi. Si l’on en croit cette analyse, les besoins physiologiques, aussi nommés « besoins primaires », sont les seuls besoins vitaux pour l’être humain : respiration, faim, soif, sommeil, sexualité. Si les besoins respiratoires et reproducteurs n’entrent pas en ligne de compte au niveau politique, le reste doit être analysé plus en profondeur.

Ainsi, selon notre stagiaire-politologue, avec les différentes crises qui ont émaillées la mandature qui se termine, crise de logement, pandémie de COVID, guerre en Ukraine, pénuries diverses, inflation, les besoins des nationaux se sont resserrés sur l’essentiel, à savoir, les besoins physiologiques : manger et dormir. Si le sommeil, et par extension le logement, a été solutionné par l’entremise du grand plan poussé par Stéphane Valéri au début de la mandature, le « manger-boire » est donc la valeur refuge de ces élections. Ainsi, outre un programme aux petits oignons sur ces besoins là, les Monégasques attendent donc forcément la ou les listes candidates dans un étalage d’exemples à ce sujet. Les buffets de campagnes sont donc, plus que jamais, le maitre étalon de la campagne qui s’ouvre ce soir.



Catégories :Politique

Tags:, , , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :