Le canard monégasque : le roi du réveillon en 2022

Alors que le monde s’enfonce un peu plus dans une nouvelle vague de COVID avec l’arrivée de l’Omnicron, les belles histoires se font rares, mais se font quand même. Ainsi, la start-up Mona-coin a le vent en poupe en cette fin d’année, sa gamme de produits 100 % made in Monaco brillant sur toutes les tables, en principauté comme dans les pays voisins.

Production et savoir-faire 100 % local

Foie gras, confit, cuisse, le canard monégasque est la star de cette fin d’année. Nous devons cette idée géniale à Jean-Jacques Squarefish, expert épidémiologiste des réseaux sociaux, qui entre deux consultations s’est associé à deux investisseurs monégasques, qui ne souhaitent pas dévoiler leur identité, afin de lancer leur société dans le cadre du programme Monaco Tech, une société à l’expertise 100 % monégasque.

Après les huîtres de Fontvieille, les canards de la roseraie

Ainsi, Mona-coin a investi un bout de local sur Fontvieille, non loin des usines La Durée, afin de fabriquer des produits à base de canards monégasques. Élevés en pleine nature, dans le mirifique cadre du parc de la Roseraie, les canards de Mona-coin allient une rareté et un gout unique et naturellement fumé. Des produits d’exception donc, destinée uniquement à la population des environs, comme seule la principauté est capable de produire.



Catégories :Economie

Tags:, , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :