Une chanson en Monégasque à l’Eurovision !

Nous vous l’annoncions dans nos colonnes début mars : la Principauté veut affirmer sa souveraineté aux yeux de l’Europe, et surtout du voisin français qui nous considère un peu comme une colonie défiscalisée au mieux. Et l’outil principal de cette déclaration est le retour au premier plan du monégasque, avec en ligne de mire de la faire passer, en quelques mois du statut de langue morte, à celui de vainqueur de l’Eurovision ! 

Céline Dion, bientôt en monégasque ? 

C’est une certitude, la Principauté regorge de talents pour composer des titres audacieux en vue de participer à cette noble opération. Cependant, les grands décideurs, et les organisateurs de ce futur évènement veulent tabler sur des valeurs sures, sur des chansons qui ont déjà fait l’histoire, afin de marquer l’esprit des gens. Pas de création originale, pas d’orchestre des carabiniers pour l’accompagnement. Non, la prochaine chanson qui représentera la Principauté de Monaco à l’Eurovision sera une chanson de Céline Dion traduite intégralement en Monégasque !

Des profs sur tous les fronts !

Évidemment, le consortium des professeurs de Monégasque est monté au créneau. Déjà fortement offusqués par ce que les hautes instances aient qualifié leur travail de langue morte, les enseignants, soutenus par leurs collègues de Latin et de Grec ancien, se sont indignés devant le fait qu’il allait être extrêmement compliqué pour eux de traduire fidèlement une chanson de l’anglais, vers le Monégasque. Rassurants, les organisateurs ont fait savoir qu’ils piocheront dans la partie du répertoire de Céline Dion dans laquelle elle chante en Québécois.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le mot du jour : Loufoque

Qui pour chanter ? 

L’autre point d’achoppement de cet ambitieux projet n’est autre que le nom de la personne qui sera assurée de chanter ladite chanson traduite. Est-ce qu’un organe du sérail, ou un autochtone à la voix puissante pourra prendre le relais de « Dame Céline » avec les accents de la Roca ? La principauté tentera-t-elle de faire venir une chanteuse célèbre, comme Chimène Badi, ou bien Camélia Jordana. Et pourquoi pas faire chanter Céline Dion elle-même, s’est demandé Albert Croési, qui n’est jamais bien loin quand il faut mettre un plan sur de bons rails. Après son fameux concert place du Casino, l’idylle de Céline Dion avec la Principauté n’est pas près de s’éteindre.

Article publié en exclusivité aux abonnés de notre newsletter vendredi dernier. Pour vous abonner, rien de plus simple : cliquez ici et suivez le guide.



Catégories :Culture

Tags:, , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :