Les 130 ans de la Place d’Arme bientôt célébrés à Fontvieille

Photo © 2020 MC-CLIC

En fin de semaine, une manifestation pantagruélique va avoir lieu dans le majestueux cadre de la « Halle gourmande » du marché de la Condamine. En effet, c’est en cet endroit idyllique que vont se tenir les festivités culinaires autour des 50 ans du Fort Antoine. L’ensemble des commerçants de ce lieu unique en Principauté ont été conviés pour participer à ces agapes qui marqueront surement l’histoire. Tant est si bien que le concept devrait être réutilisé d’ici la fin de la l’année pour un autre anniversaire d’importance.

La délocalisation festive dans le respect des gestes barrières.

Nos sources contradictoires sont formelles : la délocalisation des festivités du Fort Antoine au cœur du marché de la Condamine répond à un objectif simple et unique, à savoir le respect de la distanciation sociale et des gestes barrières dans le cadre de la lutte contre le COVID 19. Cette hypothèse se base sur le fait que les riverains proches du Fort Antoine ne feront pas tous le long trajet jusqu’à la place d’Armes. Et ainsi, éloigner les festivités des voisins habitués permettrait de limiter l’affluence, et d’éviter de créer un cluster difficile à gérer intra-muros. Et c’est sur le fondement de cette théorie sanitaire que les décideurs monégasques vont célébrer les 130 ans de la Place d’Armes au niveau de l’esplanade du Centre Commercial Carrefour.

Place d’Armes, Fontvieille et sushi monégasque.

Notre stagiaire fureteur s’est ainsi procuré un papier froissé sur lequel étaient indiquées les modalités d’organisations de cet anniversaire d’importance. Si la date n’est pas encore clairement précisée, surement entre la fête du Prince et la Saint-Nicolas, le lieu et les premières agapes sont déjà en préparation. L’esplanade du centre Commercial de Fontvielle sera donc réquisitionnée, des stands en l’honneur de la gastronomie de la Place d’Armes seront dressés entre le kiosque et le restaurant ambrosiaque Mac Donald. Nous y trouverons dont le fameux Baba à la Caroube, la socaladière bolognaise hawaïenne (pâte à base de soca, sauce bolognaise, ananas et anchois) et surtout le désormais très célèbre plateau de sushis monégasques, avec un assortiment de sashimi de stockfisch, de California roll à base de riz, de courge et de blette Japonaise, et les raviolis vapeurs revisités façon barbagiuan.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les Jardins d’Apolline ont-ils été oubliés des journées du Patrimoine à Monaco ?

De plus amples informations seront divulgués après le trott n’roll mi-septembre, mais une chose est sure : nous avons tous hâte d’y être.

A propos de La Gâchette de Monaco 135 Articles
L'actualité de la Principauté de Monaco aux frontières du réel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.