Fête des mères : le masque de pâtes en vedette

Ce weekend, c’est la très attendue fête des Mères. En temps normal, pour des centaines d’écoliers monégasques, ce jour est l’apogée d’un long mois de dur labeur, durant lequel ils auront confectionné, avec amour, de délicieux petits présents à l’attention de leur génitrice préférée. Malheureusement, cette année, les conditions sanitaires en ont décidé autrement, et la plupart ne vont pas retourner à l’école avant septembre prochain. Heureusement, des solutions alternatives ont été trouvées, par l’entremise de Monégasques et de résidents créatifs.

Le collier de pâtes, un cadeau désormais suranné ?

Évidemment, la star de la fête des Mères depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, c’est le fameux collier de pâtes. On ne présente plus cet accessoire à la pointe de la mode en cette période de l’année, qui fait le bonheur des régies Barilla ou Panzani, pour inéluctablement finir remisée dans un tiroir, ou pire, dans la poubelle au couvercle de la couleur idoine, quelques jours plus tard. Mais cette année, point de collier, même si le lobby des pâtes industrielles a fait le nécessaire pour fournir grassement les rayons de nos supermarchés, après la panique de mars dernier. Tout simplement parce que, COVID 19 oblige, le collier est un cadeau passé de mode, désormais largement devancé par l’objet symbole de cette année 2020 : le masque.

Le masque, la révolution 3.0

Après le collier de pâte, l’évolution naturelle, évidemment dictée par la pandémie de COVID16, est donc la confection par nos petites têtes blondes de masques à base de pâtes. Cependant, alors que le collier de pâtes n’a jamais vraiment suscité de commentaire de la part de la confrérie des joaillers, les apothicaires et autres médecins n’ont pas manqué de gloser ce choix : quelle variété de pâtes utiliser ? Est-ce plutôt des fusillis ou des macaronis ? Doit-on privilégier la souplesse des tagliatelles, ou l’étanchéité des lasagnes ? Le débat est encore vivace à quelques encablures de la fête tant attendue, et nul doute que comme lors de la pénurie de masques, les modèles « réalisation maison » auront la primeur dans chacune des familles, à Monaco comme ailleurs.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Après les Jardins d’Appoline, quel sera le prochain bâtiment à prendre de la hauteur ?

 

A propos de Jartagnan 202 Articles
Droïde en cours de reprogrammation - blogueur multifonctions - stagiaire pour La Gâchette - #chroniques #inspiration #photos #running #StarWars #Lego

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.