Le Monacorona virus : la Principauté en état d’alerte maximale !

La réunion de crise s’est terminée tard dans la nuit. Le gouvernement, les conseillers ministres concernés, mais aussi des scientifiques, des médecins, des astronautes, et même un ou deux moniteurs de ski, l’ensemble des personnels et des hautes instances intéressées étaient place de la Visitation pour décider des actions à venir afin de contrôler un maximum la propagation de cette pandémie au cœur de la Principauté.

Cosmopolisme assumé.

Évidemment, la taille fort modeste de la population monégasque devrait préserver la Principauté d’une propagation de grande envergure du coronavirus. Cependant, avec plus d’une centaine de nationalités différentes, un territoire excessivement exiguë, plus de 50 000 pendulaires qui se rendent à Monaco pour travailler tous les jours, dont plus de 6 000 transalpins en provenance de Vintimille, c’est le coté cosmopolite de la Principauté, sa principale force habituellement, qui devient sa première faiblesse à l’heure actuelle face à la pandémie. Pourtant, les dignitaires monégasques ne vont pas fermer les frontières, et continuer à «vivre en prenant toutes les précautions utiles, mais sans tomber dans un isolationnisme qui ne servirait pas à grand chose», nous a indiqué un des participants à cette haute réunion, tout en précisant que «le projet d’ériger un mur boulevard de France pour couper Monaco de Beausoleil a bien sûr été abandonné».

Port du masque obligatoire.

Statistiquement, les innombrables flux migratoires qui traversent le territoire monégasque tous les jours font que le Coronavirus devrait normalement déjà se trouver en Principauté. Mais la période d’incubation allant jusqu’à 15 jours, il se pourrait qu’il ne se déclare officiellement qu’au cours de la semaine prochaine, voire même au delà. Ainsi, pour se prémunir du contact fâcheux et inopiné avec une souche dormante, l’État principautaire conseille vivement aux personnes en provenance de zones à risque de rester chez elles, et aux autres de porter un masque. Cependant, des voix se sont rapidement fait entendre, notamment du côté de l’aile gauche de l’hémicycle de la haute assemblée. En effet, Jean-Louis Grinda, depuis son compte Linkedin, se serait offusqué de la prolifération de protections «qui perturberont à n’en pas douter le futur logiciel de reconnaissance faciale, priorité ultime du Conseil National».

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 5 personnalités de l'année 2020

Des mesures, encore des mesures, toujours des mesures.

Toutes les personnes qui ont été à Limone sont priées de se faire recenser sur la place de la Mairie. Il est probable que cette mesure soit étendue aux communes d’Auron, de Valberg, et du Moulinet. En cas de prolifération, l’ensemble des fonctionnaires ayant été skier dans ces stations sera placé en quarantaine. À ce titre, les carabiniers porteront des combinaisons chimiques, ce qui donnera un petit coté « On a marché sur la Lune » à la relève de la garde, ce qui manquera pas d’attirer nombre de touristes belges. De plus, tous les maraichers s’approvisionnant en Italie seront reconduits à la frontière, tout comme la vente de produit italien tel que le Tiramisu ou le Cappuccino sera formellement interdite. Enfin, les rencontres de football au Stade Louis II ne seront par contre pas annulées, le risque étant mineur vu la piètre taille de l’affluence actuellement.

Le CHPG et l’église, ultimes remparts contre la pandémie.

Dès l’annonce de la prolifération en Europe de ce virus, le nouvel archevêque de Monaco est monté au créneau, et main dans la main avec les responsables du CHPG, veut s’ériger en tant que rempart contre ce fléau venu d’Asie. Une procession géante sera organisée depuis la place des Moulins jusqu’à la place d’Armes, où des sacrifices seront fomentés pour calmer le Dieu offensé. De nombreuses prières publiques seront orchestrées à Sainte Dévote, autant de suppliques adressées à notre divine protectrice. Enfin, le conseil des sages du CHPG a déjà de ressortir nombre de vieux grimoires datant de la fièvre espagnole, ou de la grande peste noire, afin de remettre au gout du jour les saignées, qui semblerait être la seule médecine capable de vaincre cette plaie biblique avec l’alcool de caroube, bien que cela n’a pas encore été prouvé scientifiquement.

A propos de Jartagnan 290 Articles
Droïde en cours de reprogrammation - blogueur multifonctions - stagiaire pour La Gâchette - #chroniques #inspiration #photos #running #StarWars #Lego

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.