Le Corona-Virus : la Principauté également touchée ?

Depuis la crise de la vache folle, et le succès des films catastrophes comme « 28 jours plus tard », « World War Z » ou encore « Zombieland », le moindre problème sanitaire qui se ferait la malle par delà les frontières fait l’objet d’une attention toute particulière. Et avec la puissance anxiogène des réseaux sociaux, dès qu’un pays tousse à s’en remplir les cimetières, c’est l’ensemble de la planète qui est en panique. Tel est le cas depuis une semaine, avec l’apparition d’un nouveau « Corona-Virus » des plus inquiétants.

Le Corona-Virus, qu’est-ce donc ?

Toutes les rédactions françaises, qu’elles soient spécialisées ou pas, étalent en long la liste des problématiques liées à ce nouveau « Corona-virus », rentrant dans des détails techniques et complexes, comme si la population dans son intégralité avait fait fac de médecine, et était à même de comprendre toutes les données de la question. Notre stagiaire-apothicaire est donc allé à la rencontre de plusieurs sommités en la matière, et selon elles, ce nouveau Corona-Virus ne serait qu’une souche évoluée d’un fort vieux virus dont les origines remontent à presque un siècle de cela, en 1925, quelque part au Mexique.

Un nouveau départ pour un virus ancien ?

Ce Corona-virus a pris un essor rapide, se diffusant notamment au niveau des classes populaires mexicaines. Il débarque en Europe en 1989, via l’Espagne, avant de se propager un peu partout. Ce virus s’accompagne principalement de maux de tête, de problèmes déambulatoires, et de soucis gastriques divers, tels que vomissements, ou selles diffuses. Le « nouveau Corona-Virus » dont s’épanche la presse depuis une semaine prend sa souche en Chine. Selon nos sources contradictoires, il viendrait tout simplement d’un conteneur qui se serait perdu au large du Mexique, et qui aurait échoué sur une plage chinoise en début d’année, provoquant ainsi une nouvelle épidémie.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Xavier Dupont de Ligonnès : se serait-il caché en Principauté ?

Monaco touché par le Don-Perignon-Virus ?

Mais un nouveau foyer infectieux aurait été découvert il y a peu. Il se serait déclaré en Principauté, peu avant les fêtes de Noël, et durerait dès lors, attisé par la promiscuité liée aux festivités de fin d’année. Contrairement au Corona-Virus qui touche principalement les couches populaires, cette nouvelle pandémie prendrait ses aises dans les hautes sphères, se diffusant principalement dans les agapes mondaines, les buffets de la haute société, les galettes des rois et autres réunions de l’ambassadeur. Ce « Don-Perignon-Virus » aurait cependant été confiné intramuros en Principauté, et les spécialistes du CHPG sont assez confiants quant à sa disparition prochaine.

On n’est point trop prudent

Les vieux adages ayant toujours pignon sur rue par delà la place de la Visitation, les hauts responsables monégasques vont appliquer la très connue « prudence est mère de sureté ». Ainsi les autorités vont procéder au rapatriement en urgence de la centaine de milliers de Monégasques se trouvant en Chine. La principauté ne disposant pas d’un aéroport conséquent pour ce genre de situation, c’est avec des hélicoptères des sociétés Heli Air et Monacair, réquisitionnés en urgence, que ce transport sanitaire sera effectué. Une fois de retour, les voyageurs potentiellement infectés seront confinés dans des locaux du parking des pécheurs. L’avenue de la Quarantaine portera ainsi bien son nom.

A propos de Jartagnan 282 Articles
Droïde en cours de reprogrammation - blogueur multifonctions - stagiaire pour La Gâchette - #chroniques #inspiration #photos #running #StarWars #Lego

1 Comment

  1. je ne connais pas la plume qui se cache derriere ce commentaire mais chapeau et mes felicitations pour votre humor et votre finesse d’esprits pour dedramatiser le probleme et si un jour vous passer au marche de la condamine je serais heureux de vous offrir une CORONA sans virus faute de pouvoir vous faire un DON perignon virus millesimee

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.