Incendie à Notre Dame : le mauvais temps des cathédrales

Ce matin, le monde est en émoi : la Cathédrale Notre Dame de Paris, chef-d’œuvre architectural, monument le plus visité en Europe, a été consumée par les flammes toute la nuit durant. Les réactions ont fusé, et notamment à Monaco, où les membres du Conseil National ont répondu en canon à la tristesse avancée par le Conseil Communal, qui lui-même répliquait aux larmes de Stéphane Berne. À la Gâchette, comme nous préférons les simples buffets aux barbecues fumant, nous associons le cœur de nos stagiaires à ces messages emplis d’émotions, avec une tendre pensée pour notre ambassadeur monégasque en poste à Paris, pour lequel notre passion est toujours brulante, et tous nos vœux de courage pour les pompiers sur place.

Monaco, l’émotion et l’action.

En Principauté, seul pays au monde à avoir pour religion d’État la religion catholique, avec le Vatican évidemment, la perte d’un tel symbole religieux a agité l’ensemble du microcosme. Et c’est bien normal, avec la destruction d’un pareil édifice, c’est une part non négligeable du patrimoine de l’humanité qui est parti en fumée. Mais à Monaco, l’émotion ne supplante jamais l’action, et c’est durant la nuit, un conseil des ministres secret se serait tenu afin de réfléchir à la meilleure façon de venir en aide à la Préfecture de Paris et à tous ceux qui vont s’occuper de la reconstruction. Une cagnotte en ligne aurait été envisagée. Mais l’idée n’a pas fait son chemin, puisque la Fondation du Patrimoine français devrait s’en charger. Et il est de bon ton de ne pas multiplier les actions du même ordre, afin de ne pas noyer dans la masse ceux qui souhaiteraient profiter de la détresse de la situation à des fins frauduleuses.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La visite de Xi Jinping : alerte générale en Principauté !

L’expertise locale au service du patrimoine de l’humanité

Cependant, deux dispositifs d’importance seraient à l’étude, deux domaines dans lesquels la Principauté possède une expertise certaine et reconnue de tous. Rien n’est encore acté, mais nos sources contradictoires s’accordent sur ces deux points précis. D’une part, il serait envisagé de proposer de profiter de la restauration de l’édifice pour procéder à la surélévation de la Cathédrale, histoire de rajouter gargouilles et autres œuvres d’art intemporelles, donnant ainsi un peu plus de magnificence à ce monument admiré de tous. Mais aussi, un zélé chargé de mission pourrait être dépêché manu militari sur Paris afin d’aider au relogement des personnes touchées par ce drame. Nous pensons aux ecclésiastiques, mais aussi à la famille de ce sympathique bossu gitant au cœur de la charpente depuis plusieurs générations.

A propos de La Gâchette de Monaco 37 Articles
L'actualité de la Principauté de Monaco aux frontières du réel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.