La Mairie et la révolution du sentier lumineux !

L’idéologie maoïste du mouvement « sentier lumineux » apparu au Pérou dans les années 1980 n’a sans doute pas inspiré le Conseil municipal dans sa démarche, mais la Gâchette de Monaco peut le clamer, un des points phares du programme 2015 de l’Évolution communale, l’installation chez les adhérents des services du Maintien à Domicile d’un « chemin lumineux », est une grande réussite en Principauté. Pour preuve, le scintillement de la tour Odéon que l’on peut observer parfois les soirs d’été n’est en fait que la conséquence des trajets de leurs occupants de la chambre aux toilettes…

La genèse : une idée lumineuse !

C’est en janvier 2015, lors de la lecture des promesses de la liste du Maire sortant que nous avons appris avec un plaisir non feint la mise en place future de chemins lumineux dans les appartements des personnes âgées, afin que dans la nuit, automatiquement le sol soit éclairé pour permettre aux nonagénaires de se déplacer en toute sécurité de leur couche jusqu’aux latrines, sans se perdre dans la pénombre de leur logement 8 pièces, ni craindre de buter sur le chien, la commode ou sur un objet malencontreusement tombé dans le couloir.

Les premiers couacs.

Grande réussite de la mandature précédente, cette avancée innovante n’a connu que quelques problèmes mineurs vite résolus par les brillants fonctionnaires de la Mairie sous le regard bienveillant des élus délégués au Service Social. Ce fut par exemple le cas de Monsieur Alexandre (le prénom a été modifié) qui, du haut de ses 87 ans, a mis un peu de temps pour se rendre compte que ce cheminement lumineux menait directement de sa chambre aux W.C. et qu’il ne fallait en aucun cas pisser dans le frigidaire sous prétexte que celui-ci s’allumait aussi quand il l’ouvrait.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le vote électronique en 2023, la transition numérique en marche !

Le lien social entre les générations.

Autre conséquence surprenante et non prévue, cet habillage lumineux des logements domaniaux a permis le rapprochement entre les plus jeunes et leurs ainés. Ainsi, nombreuses furent les surboums organisées dans l’appartement des grands-parents, au grand bonheur des ancêtres qui retrouvaient leurs 20 ans, même si David Guetta ou Bigflo & Oli n’ont plus grand-chose à voir avec Mireille ou Maurice Chevalier. Le CHPG lui-même a dû s’adapter afin de gérer au mieux l’afflux d’adolescents charroyant leurs aïeuls à la limite du coma éthylique suite à l’abus du mélange Vodka/Suze.

Le futur

C’est donc avec une joie extrême que nous avons appris l’amélioration conséquente souhaitée pour la nouvelle mandature de ce système avec l’ajout de diffuseurs sonores. Ainsi, les malvoyants pourront quand même profiter de ce système, ainsi que tous leurs voisins proches, qui seront alertés à chaque passage du nonagénaire aux latrines. À terme, ce système, accompagné en canon par l’horloge à balancier du salon et le carillon de la sonnette d’entrée deviendront de véritables jukebox dignes des meilleurs établissements nocturnes de l’avenue des Spélugues.

A propos de La Gâchette de Monaco 32 Articles
L'actualité de la Principauté de Monaco aux frontières du réel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.