Porte-avion Monaco

Budget de l’état 2018 : Monaco va-t-il vraiment acheter un porter-avion ?

Lors du dernier meeting de campagne d’Union Monégasque, Bernard Pasquier avait fustigé l’opacité de certaines dépenses budgétaires de l’état monégasque, expliquant par la même qu’il en avait marre de regarder ses chaussures. Fort de ces allégations plutôt étranges, notre stagiaire furet est allé enquêter place de la visitation. Et après plusieurs semaines d’un travail acharné, il est revenu avec une information du genre inopiné : la Principauté devrait vraisemblablement dans un futur très proche, devenir acquéreur d’un porte-avion.

A quoi cela va-t-il servir ?

Evidemment, qu’un pays pacifiste comme Monaco, et qui plus est sous protectorat Français, se dote d’une telle arme de guerre, cela soulève pas mal de questions. A quoi bon ? Quelle en sera l’utilité ? Qui seront les militaires monégasques à utiliser un tel engin ? Est-ce dans un but de montrer ses muscles pour dissuader les terroristes ? Ou est-ce pour prévenir d’une éventuelle attaque sur le chantier de construction de l’extension en mer ? Les réponses à ces questions sont toujours en suspens, personne au sein des autorités compétentes n’ayant répondu à nos demandes d’éclaircissements, se contentant d’un silence lourd et pesant.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L'extension en mer déplacée au Ténao

Un projet au long cours…

Cependant, il apparaît que l’acquisition de ce monumental bâtiment serait inscrit depuis une décennie dans les arcanes sombres du budget de la Principauté, mais l’opportunité ne s’est présenté que très récemment. C’est la tragique disparition de Serge Dassault qui aurait donné le coup d’envoi de grandes manœuvres de liquidations d’en-cours, et un porte-avion serait disponible, à un prix défiant toute concurrence. Le coup d’envoi de l’opération aurait été donné très rapidement, et nos sources contradictoires nous ont fait savoir que pour trouver l’origine de tout cela, il suffit juste de traverser la route, et d’aller voir du coté du Conseil National.

Vers une extension en mer flottante ?

Alors que les débats budgétaires vont bientôt reprendre au cœur de la haute assemblée, il semblerait que ce soit la majorité Primo qui ai saisit au vol l’opportunité de l’acquisition du porte-avion. Non pas pour doter la Principauté d’une force de frappe unique en cas de conflit, mais pour transformer cette belle plateforme militaire en une sorte de domaine flottant, qui pourrait accueillir nombre de monégasques en attente d’un logement. Selon les études que nous avons pu nous procurer, c’est plus d’une centaine d’appartements qui pourraient être envisagé en lieu et place de la piste d’atterrissage. Une superbe aubaine qui viendrai gonfler le compteur d’appartement que souhaite trouver Stéphane Valéri d’ici la fin du présent mandat.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le nouveau Stade Louis II : de la chimère à la réalité

Ainsi, les fameux HLM de Monaco, ces habitations à loyers monégasques, deviendront bientôt des habitations à localisation maritime. Et nul doute que cette initiative révolutionnaire fasse des émules à l’avenir…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.