L’élection du 11 février 2018 expliquée aux jeunes monégasques

Dimanche 11 février, enfin demain de 8 h jusqu’à 19 h tapantes, l’ensemble de la population monégasque se rendra espace Léo Férré pour déposer dans l’urne son choix quant à la composition du prochain Conseil National.

Une élection pas si simple.

Tous les électeurs sont conviés pour un vote massif et franc, au cours d’un suffrage unique, qui n’a lieu que tous les 5 ans. Pour ceux qui étaient jeunes à l’époque de Jean-Charles Rey, le rituel est parfaitement maîtrisé. Leur plume est d’ailleurs bien affûtée en vue du panachage traditionnel qui accompagne ce scrutin.

Mais pour d’autres, il s’agira ici de leur première élection. Et quand on a 20 ans et que l’on est monégasque, qui mettre dans l’urne ? Quand on est en seconde année de BTS comptabilité ou autre, pas sûr que les sujets comme « la retraite des fonctionnaires » ou « le devenir des jeux à la SBM », ou encore « les négociations à l’Europe » soient hyper parlant.

Heureusement, la Gâchette est là pour vous présenter les trois forces en présence, d’une façon telle que même Hollywood ou Netflix pourrait s’emparer de ces scénarios.

Libre à vous ensuite de faire le choix idoine, une fois dans l’isoloir…

Horizon Monaco : bienvenue dans une galaxie pas si lointaine

Celles et ceux qui suivent le compte de la Gâchette sur Twitter l’ont sûrement déjà remarqué : Laurent Nouvion est très souvent comparé au Seigneur Dark Vador.

Évidemment, l’aura qu’il dégage dès qu’il rentre dans une pièce se ressent dans tous les tréfonds de la Force. Mais il est toujours accompagné d’une garde rapprochée de deux ou trois stormtrooper, ce qui ne laisse aucun doute quand à son identité.

À ce titre, si Laurent Nouvion est Dark Vador, œuvrant depuis son étoile noire, alors son héritière en ligne directe ne peut être que la princesse Leia Fresko-Rolfo. Chef de file hors pair de la Résistance, elle est une leader incontestée qui sait faire confiance à ses hommes de main, mais aussi se servir d’un pistolet laser quand c’est utile.

À ses côtés se trouve le fidèle et éternel Jacques « Yoda » Rit, sage séculaire, maître dans l’art de la Force et de la rhétorique. Apprécié de tous, il n’en reste pas moins que sur ses vieux jours, il a tendance à nettement privilégier le verbiage, délaissant volontiers l’usage de son sabre laser.

Afin d’assurer la bonne marche de ce petit groupe, nous retrouvons R2DDick mécano dont le courage et la compétence ne sont plus à démontrer, et Barila3PO, droïde de protocole expérimenté, qui parle plus de 6 millions de langages différents, et est un expert dans les relations humains/SBM.

Promulguée chef de la résistance, Leia Fresko-Rolfo s’est rapidement entourée des jeunes les plus prometteurs de la galaxie. Ainsi, Morgane « Rey » Auréglia, une apprenti Jedi très puissante en devenir, est un des fers de lance de l’organisation de la générale. Venue d’une lointaine planète isolée, elle a pour atouts une héroïcité et une fidélité à ses valeurs et ses amis. À côté de la dernière des Jedi, nous retrouvons Jean-François Dameron, le meilleur pilote de l’univers, accompagné de Cyril DD-8, un génial droïde rond comme un ballon de football, au courage et à l’indéfectibilité inégalés pour un robot habitué des cantinas et autres casions de par les étoiles. Ces gens-là auront tout à apprendre de Han « Solo » Riey, contrebandier du chiffre et grand artificier de la phrase longue.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Elections 2018 : le Who's who.

Dans l’ombre se cache Dark Maul Spiliotis. Apprenti sith bien avant qu’Anakin Nouvion ne devienne Dark Vador, c’est un formidable combattant adepte de l’épée à double lame. Ses attaques frontales sont célèbres dans toute la galaxie, y compris dans les confins les plus reculés de la bordure extérieure roquebrunoise.

Autre guerrière redoutable, Élodie « Ventress » De Millo est un personnage charismatique s’il en est. Puissantes dans le côté obscur, agilité et dextérité sont ses qualités premières. Elle ne connaît pas la peur, et s’est déjà frotté, avec ses deux sabres laser, toute seule face à une armée de clone de la république.

Ainsi, si vous souhaitez que Monaco se projette au-delà de l’horizon, à des années-lumière dans le futur, vous savez désormais pour qui voter…

Primo : en quête du trésor d’Erebor.

Durant cette campagne électorale, l’ensemble des observateurs avisé a pu constater qu’un groupe de personnes extrêmement bien préparé voyage à travers la terre Monégasque du milieu en quête d’une voie d’accès qui mènerait aux deniers d’Erebor. Ce trophée si convoité serait caché au cœur du Rocher ancestral.

Mû par Valéri le Hobbit, cette petite troupe a la fière allure son chef. Quand il part à l’aventure, tout le monde suit. Généreux, intuitif, malin, il est capable de se sortir, lui et ses amis, de toutes les situations les plus inextricables, grâce à son précieux anneau de pouvoir, qu’il conserve depuis son plus jeune âge.

À ses côtés se trouve José Gandalf. Le vieux sage gris a tout vu et tout connut de la Terre Monégasque du Milieu. Quand il croise les candidats des autres listes, il se plante sur le trottoir et cri « vous ne passerez pas ! » Sa magie est puissante, et gageons qu’il a gardé quelques tours et deux ou trois feux d’artifice pour le grand jour du vote.

Cette petite troupe est protégée par un contingent d’elfes sylvestres triés sur le volet. À leur tête, la belle Marine Grisouriel. Elle mange des plantes et aime la nature et les médecines douces. Combattante acharnée, elle luttera jusqu’au bout pour ce qu’elle croit. Sa garde rapprochée est composée de Marcolas, Thomasolas ou Rollandolas. Ils ont l’air jeunes comme cela, mais méprenez-vous : ce sont des elfes de Fondcombevieille. Ils ont plus de 200 ans chacun, ont une expérience longue comme une phrase d’Ent, et savent tirer et viser juste. Derrière leurs habits champêtres et leur amour des arbres, ils sont redoutables.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le pigeon du marché de la Condamine : « un magnifique lieu de vie ! »

Ce petit groupe est accompagné par un personnage de haute stature. Lobonorin, alias écu de chêne, héritier du royaume de la source, grand défenseur d’Apolline. Il a fait ses preuves au cœur de la mêlée, et c’est un renfort de poids. Tout comme Bard(y), protecteur de Lac-Ville et pourfendeur de dragons. Ou encore VanKly, nain des montagnes. Il est issu d’une fameuse famille de combattants barbus, adeptes des armes nobles en bois véritable, et qui se distinguent sur-le-champ de bataille par leurs oriflammes à carreaux.

Enfin, José Gandalf le gris n’est pas le seul mage à avoir apporté ses pouvoirs pour aider Valéri le Hobbit. À ses côtés se trouve Radagast le Rose, autre banni de la terre du milieu par les forces de Sauron. Doté d’une personnalité atypique et attachante, et d’un humour bien à lui, ce sorcier est plein de ressources, même si au premier abord, on aurait tendance à penser qu’elles sont bien cachées.

Nul doute que tous ces renforts ne seront pas de trop pour guider Valéri le Hobbit à travers la terre monégasque du milieu jusqu’au strapontin idoine (place de la visitation, pour celles et ceux qui cherchent sur une carte).

Donc si vous voulez les aider dans cette grande aventure, vous savez pour qui voter.

Union Monégasque : les Avengers vers le futur

Loufoques pour les uns, sortie de nulle part pour les autres, nos Avengers monégasques, qu’ils soient dotés de super-pouvoirs ou de la plus avancée des technologies, sont le seul rempart contre les grands méchants venus de toutes parts pour piller notre pays de ses joyaux et de sa réussite économico-sociale.

À la tête de cette équipe chargée de protéger et de servir notre belle principauté se trouve Thor Grinda. Prince d’Asgard, la cité lumière, joyaux de l’univers, lieu de culture, d’art et de musique. Grâce au Bifröst, il est capable de se rendre aux quatre coins de la galaxie pour célébrer un festival de la danse, ou se présenter dans l’heure au Conseil National pour combattre le projet du nouvel incinérateur à deux pas du collège.

Il peut compter sur le soutien d’autres Avengers de premier plan, tel que Iron Robillon. Véritable sommité dans la science qui lui incombe, il est aussi un super héros qui a déjà siégé tout en haut de cette assemblée de défense des Monégasques. Il a ensuite fait preuve de sagesse pour s’effacer au profit de Thor Grinda, la puissance de sa technologie ne rivalisant pas encore avec celle de la foudre.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Ils ont voté, et puis après ?

Avec eux se trouve Stéphane « Hulk » Moro, grand pourfendeur des réseaux sociaux, capable de prodiguer du bourre-pif plus vite que la concurrence distribue les appartements aux Monégasques.

Mais d’autres vengeurs arpentent les rues de la Principauté pour la justice et les Monégasques. Parmi eux, nous avons reconnu Christophe « Daredevil » Brico. Ce héros aux sens hyper-développés se battra dans sa belle combinaison rouge (et blanche évidemment), pour l’équité pour tous les Monégasques devant la priorité nationale. Avec lui se trouve Guillaume « Iron Fist » Galtier. Parti loin de sa patrie pendant un temps trop long, il est revenu, fort de connaissances et d’une maîtrise unique de son art, qui sera très utile pour défendre le vrai et le grand.

Mais le plus illustre d’entre eux est Bernard « le Punisher » Pasquier. Premier super-héros à s’être révélé un soir de décembre par une salve assassine contre ces personnes et ces idées de mauvais aloi. Il demeure un esthète dans cet art noble, mais si particulier que celle de la défouraille et de la gaudriole.

Mais la galaxie monégasque ne saurait être sauf sans ses gardiens. Au nombre de 4, ils sont une équipe hétéroclite dans cette bande de super-héros, avec Groot Rosticher, homme arbre ancestral poétique et puissant, Rocket Alavena, son pendant à la mitrailleuse lourde et aux explosifs agiles, Drax le rouge, un guerrier avide de joutes, de calins et de musique. Et enfin Alysson « Gamora » Billaud, aussi belle que dangereuse pour tous ceux qui se dressent sur son chemin.

Ces gardiens de la galaxie monégasque semblent un peu hétéroclites, et leur association peut passer pour loufoque. Ils sont une équipe de super-héros, qui savent parler vrai et voir grand, par delà même l’immensité de l’univers.
Ainsi si vous voulez vous aussi rejoindre ces Avengers monégasques, vous savez pour qui voter demain.

Tout repose sur vous désormais !

Chers Monégasques, évidemment que le scrutin de demain va bien au-delà de cette présentation en hommage à la culture geek de notre stagiaire.

Ne votez ni pour Dark Vador, ni pour Sauron, ni pour Thanos. Lisez les programmes de chacune des listes, avec attention et dévouement. Refaites-vous les clips de campagnes des trois listes, voire même les Facebook live ou le débat de ce début de semaine. Et une fois que vous aurez ingurgité tout cela avec sérieux, votez liste entière, Christophe Steiner…

Une réflexion sur “L’élection du 11 février 2018 expliquée aux jeunes monégasques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.