Il porte plainte contre son dentiste parce qu’il n’a même pas eu mal

MONACO – Une scène ubuesque s’est déroulée au tribunal de Monaco la semaine dernière. À la barre, Christian G., retraité du secteur privé, qui a porté plainte à l’encontre de son dentiste, dont les autorités judiciaires nous ont interdit de dévoiler l’identité. Si ce genre d’action en justice est extrêmement rare du côté du Rocher, le fondement du réquisitoire tient par contre d’un vrai épisode à l’américaine : le demandeur ayant déposé plainte contre son dentiste parce qu’il n’a même pas eu mal…

Il manquait quelque chose

Début avril, Christian G. a pris rendez-vous chez son dentiste en urgence pour un problème de carrie. Son praticien habituel n’étant pas disponible, il a été contraint par la douleur à aller voir un de ses confrères. Après une première visite de contrôle, Christian G. est sorti de là assez perplexe : « Il m’a soigné provisoirement, histoire de ne plus avoir mal avant l’intervention. Mais en quittant son cabinet, j’avais une drôle de sensation, il me manquait quelque chose… »
Trois rendez-vous plus tard, et l’avis du plaignant était établi.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Ils ont voté, et puis après ?

Pas l’impression d’avoir été soigné

« Il m’a dévitalisé la partie douloureuse, m’a enlevé l’émail rongé par la carrie, m’a posé un implant, avant de me coller une fausse dent… » explique en détail Christian G. « Des heures assis la bouche ouverte, et durant tout ce temps, je n’ai jamais eu mal. C’est incroyable ! » L’avocat du dentiste ne trouva que répondre face à ce genre d’accusations. Il demande néanmoins au plaignant le but de sa démarche. « Vous savez cher maitre, c’est très désagréable d’aller chez un dentiste, et de ne pas avoir mal durant l’intervention… Ça donne l’impression de ne pas avoir été soigné du tout »

Verdict avant la mi-juillet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.