La pénurie d’essence relance le projet de l’usine d’incinération 100% nucléaire

MONACO – Alors que la Principauté s’extirpe de ce weekend de grand-prix fort chargé, le gouvernement monégasque serait déjà à pied d’œuvre pour plancher sur les sujets chauds de l’été : le nouvel hôpital, l’extension en mer, le futur tracé du circuit de Formule 1, mais aussi le projet de modernisation de l’usine d’incinération.

Noyé sous les immondices ?

Les rumeurs les plus folles ont déjà circulé concernant ce projet. Les principales mentionnaient une externalisation du traitement des déchets chez le voisin français déjà bien dans l’embarras avec ses propres déjections, ou encore de la création d’une usine d’incinération en mer, éloignant les mauvaises odeurs du nez fin des autochtones.
Cependant, il est acté depuis longtemps que le gouvernement monégasque fera ce qu’il y a de mieux pour nos poubelles, à savoir que la prochaine usine d’incinération sera construite in situ, en lieu et place de l’ancienne. Ainsi, en cas de nouvelle pénurie d’essence « Monaco ne se trouvera pas noyé sous les immondices, faute de pouvoir les transporter dans le lieu approprié loin en dehors de nos frontières » comme nous l’a expliqué un rapporteur du dossier.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Monaco - Limoges (game 2) : basket, live & élégance

Un mode de traitement novateur

Malheureusement, si cela résout nombre de problèmes logistiques, il n’en reste pas moins que les critiques quant à la situation de cette usine ne vont pas bouger d’un iota : sous le nez d’un hôpital, non loin du futur collège, à l’entrée de la ville, et les voisins qui subissent à longueur de temps le fumet désagréable qui s’échappe des cheminées de dégagements…
Pire, selon nos sources contradictoires, la tranquillité des riverains qui risque d’être sérieusement entamée quand les décideurs vont annoncer que la prochaine usine d’incinération sera totalement nucléaire.
Cela nous a été confirmé récemment par une personne proche du dossier : « Ce mode de traitement novateur basé sur la fusion atomique va nous permettre d’éliminer 50 à 60 % de déchets en plus. Nous aurons aussi des répercussions en termes de gestion d’énergie, et de chauffage pour les quartiers avoisinants. C’est un vrai plus pour le pays ! »

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Un mois en Principauté

Nul doute que la promesse d’une facture de SMEG réduite à sa portion congrue suffit à convaincre l’autochtone quand il devra emmener ses enfants au futur Collège Charles 3…

 

Une réflexion sur “La pénurie d’essence relance le projet de l’usine d’incinération 100% nucléaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.