L’avenir de l’AS Monaco FC s’annonce Uber !

SPORT – Le Championnat de France de Ligue 1 vient tout juste de rendre son verdict, mais déjà les décideurs de l’AS Monaco FC sont à pied d’œuvre. Toujours dans leur optique de réduire les coûts pour ne plus dépendre des hypothétiques rentrées d’argent, Vadim Vasiliev et ses experts planchent sur un nouveau modèle économique pour le club, une sorte de projet 3.0 qui s’inspire des succès nés des dernières technologies : Uber.

Une lame de fond en approche

« Ce modèle monégasque prend sa source dans les nouvelles économies collaboratives et repose sur une utilisation intense des technologies numériques et sur la mobilité actuelle des sportifs de haut niveau dans le milieu footballistique ». Voici en substance le communiqué que se prépare à livrer le club dans les prochains jours. Mais nos sources contradictoires sont allées plus loin. C’est une véritable « lame de fond » que fomente l’AS Monaco, un projet au carrefour du sportif, de l’économie du partage, de l’innovation numérique, de la recherche de compétitivité et de la volonté d’indépendance des clubs, qui va petit à petit impacter tous les secteurs du modèle footballistique traditionnel mondial.
Concrètement, que nous prépare Vadim Vasiliev ? Tout simplement à une refonte totale de la gestion de son équipe, que ce soit au niveau des joueurs, des supporters, de l’organisation, de la communication…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  AS Monaco FC : vers un groupe de supportrices Ultra ?

La mobilité portée à son pinacle

En interne, les décideurs vont profiter d’une nouvelle transhumance de l’ensemble de son effectif pour porter la mobilité à son pinacle. Un maximum de cinq joueurs seront sous contrat fixe, et les autres seront loués au fil des rencontres. Ce modèle est a déjà été plus ou moins expérimenté cette saison avec une quinzaine de jeunes prêtés à travers l’Europe. Le bénéfice est réciproque entre le club (gains de productivités, efficacité, prix et une plus grande réactivité sportive en fonction de l’adversaire), et l’ensemble de son effectif, surtout ceux qui veulent jouer plus.
De plus, l’ASM souhaite une évolution rapide d’une toute nouvelle source d’activité (et de revenus), toujours dans l’optique de renforcer le lien social avec les supporters.
Un Air B&B local sera mis en développement, avec un concept de location de places à la demande. Ainsi, pour une poignée d’euros, le fan lambda pourra voir la rencontre à domicile soit depuis le magnifique jardin exotique, soit depuis un appartement des domaines situés juste à côté du stade.
Une nouvelle révolution donc, en espérant qu’elle agace moins les supporters que celle de la saison précédente…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.