Où est donc passée la navette autonome qui faisait le tour du Rocher ?

Les touristes sont encore assez peu nombreux à se masser sur la place du Palais pour admirer la relève de la garde, et pourtant déjà les questions fusent : quand vont ouvrir les boites de nuit ? C’est quoi ces trucs gris dans le ciel ? Est-ce que la Pat Patrouille sera diffusée en version originale au cinéma d’été ? Mais l’interrogation la plus fréquente qui revient chez les plus habitués de nos vacanciers : mais qu’est devenue la navette qui faisait le tour du Rocher ?

Tourisme et écologie

Souvenez-vous, au cours de l’été 2019, le gouvernement princier, alors aux prémices de son programme galactico-numérique « Extended Monaco », avait lancé en grande pompe un outil révolutionnaire qui allait remobiliser la conception première que l’on avait du tourisme en Principauté : une navette entièrement automatisée. Sans chauffeur, allant à la vitesse de 15 km à l’heure, à fond dans la descente devant le musée Océanographique, ce projet fut un si grand succès, que l’on parlait même de prolonger l’expérience par delà les rues tranquilles autour de la place du Palais, voire même d’en faire l’attraction numéro un en période de Grand Prix de Formule 1. Cependant, dès le mois de septembre, « Flash McQueen », tel qu’il fut surnommé par les autochtones, a disparu de la circulation, au sens propre comme au figuré, pour ne plus jamais refaire surface, au grand dam de ses aficionados les plus virulents.

Automate et mal de mer

Qu’est donc devenue la mascotte de cet été 2019, le dernier de « la vie d’avant » ? D’aucuns pensent qu’il a été démembré en plusieurs machines à café intelligente, pour fonctionnaires éreintés, d’autres supputent que le cycliste qui pédalait allongé et planqué dans la carlingue, en a eu marre et s’est mis à la retraite.
Mais la rumeur la plus probable fait état du fait que la voiture automatique qui faisait la fierté de la Roca a tout simplement été recyclée et transformée en ce navire qui trône à l’entrée du Port Hercule, censé faire la navette avec le Port de Vintimille. Malheureusement, l’intelligence artificielle qui gérait si bien les trajets autour du rocher et qui devait prendre le relais pour aller jusqu’à Cala del Forte aurait le mal de mer. Si bien que le bateau reste dès lors à quai, attendant la reprogrammation idoine, ou un cachet de Mercalm…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Nouvelle règlementation des déchets : haro sur l'alcool et les animaux de compagnie ?

Article publié en exclusivité aux abonnés de notre newsletter vendredi dernier. Pour vous abonner, rien de plus simple : cliquez ici et suivez le guide.



Catégories :Politique

Tags:, , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: