Un nouveau symptôme de la COVID-19 découvert à Monaco !

Fièvre, toux, fatigue, perte de gout et d’odorat, courbatures, difficultés à respirer… Telles sont les manifestations officielles de la COVID-19, unanimement reconnues par les grands pontes, et les meilleurs spécialistes médicaux. Cependant, avec ces variants, et autres joyeusetés mutantes qui sortent ça et là aux quatre coins du monde, la probabilité de découvrir de nouveaux symptômes est de plus en plus forte. Elle est même proche de la certitude extrême, avec ce qui a été constaté récemment en haut du Rocher.

À la recherche de ces idées disparues

En effet, Gregory H., éminent lanceur d’alerte et expert consultant de la Gâchette dans le domaine du médical, nous a fait état d’un faisceau de preuves des plus inquiétants autour d’un non-événement problématique à plus d’un titre. Ainsi, la capitale du pays voisin, ami, mais étranger, aurait pris une disposition légale afin de rendre payant en ville le stationnement des véhicules à deux-roues. Jusque là, rien de dramatique, sauf si l’on sait que cette idée, elle vient tout droit du Gouvernement monégasque, dans un grand package de parking qui devait être livré en même temps que les nouveaux tarifs de Monaco Parking.
Sauf que le stationnement horodaté des scooters, personne n’en a jamais entendu parler en Principauté. Serait-ce par peur de devoir, comme se fut le cas avec Monaco Parking, revenir sur leur décision en cas de contestation réseau-sociétale ? Il semblerait que non, et que la vérité, comme souvent, est ailleurs. Selon notre lanceur d’alerte, il s’agirait en fait d’un simple oubli collectif, lié au développement d’une nouvelle variante de la COVID-19, dont le symptôme principal serait une oblitération massive de la mémoire à court et à long terme.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La détresse du caddie Carrefour loin de son habitat naturel inquiète

Vers un variant dit « de la Visitation » ?

Ces premières constatations médicales sont d’ailleurs rapidement confirmées par une analyse plus poussée des agissements des voisins de l’autre côté de la place de la Visitation. En effet, la plupart des élus de la haute assemblée semblent tour à tour affublés des mêmes symptômes. Et ainsi, que sont devenus les projets de funiculaire vers la Turbie, ou encore de l’ascenseur jusqu’au Palais ? Où se sont cachés les tests pour les bus gratuits ? Les plaques d’immatriculation personnalisées ? Ou encore la délocalisation du stade, chère à Jean-Louis Grinda ? Tout autant d’idée et de plans qui ont fait jadis la une, et qui se sont mystérieusement volatilisés en très peu de temps, noyés dans les limbes de l’oubli.
Certaines personnes mal intentionnées pourraient souligner l’âge canonique incontestable de certains élus, et les complotistes de tous bords pourraient tenter de mélanger cela avec d’autres maladies séniles d’oblitération de la mémoire. Mais il n’en est rien, et les check-up réalisés très fréquemment par l’ensemble des élus font état d’une parfaite santé, et d’une vigueur, autant physique que cérébrale, jamais vue au cours du 21e siècle.

Mais de la place de la Visitation au Centre Scientifique, il n’y a qu’un pas que le virus ne manquera pas de franchir, et nul doute que ce variant monégasque trouvera un adversaire à sa hauteur parmi les éminences savantes locales, et qu’il ne soit, avant cet été, qu’un mauvais souvenir qu’on aura tous oublié…

Article publié en exclusivité aux abonnés de notre newsletter vendredi dernier. Pour vous abonner, rien de plus simple : cliquez ici et suivez le guide.



Catégories :Santé

Tags:, , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :