Monaco, ce petit village qui résiste encore et toujours au confinateur…

L’allocution en début de semaine du président Macron était fortement attendue de l’autre côté de la frontière. Car nos voisins gaulois, confinés depuis quasiment un mois maintenant, espéraient pouvoir retrouver tout ou partie de leur liberté de se déplacer, sans avoir à justifier d’une traversée de la ligne rouge pour jouir des opportunités offertes par la Principauté, qui, quitte à se faire envahir, résiste encore et toujours au confinateur. 

Le tour de Gaule

Nous sommes en 2020 après J.-C., toute la Gaule est confinée. Toute ? Non ! Un village peuplé d’irréductibles Hercules masqués résiste encore et toujours au grand confinateur. Parfois raillé par la petitesse de son territoire, fortement jalousé par son régime fiscal des plus complaisant, c’est désormais envié pour sa gestion plus que parfaite de la crise sanitaire que ce village-état est caractérisé. Car à Monaco, point de confinement, point de sauf-conduit pour aller au turbin, point d’explosion du nombre de cas critiques. Depuis son Rocher, les autorités monégasques déjouent ainsi tous les plans de Jupiterus Caesarus Macronus pour soumettre leur village au Gallica Circus, encerclé par les camps retranchés de Capdaillum, Beausoleilum, Turbinum et Roquebrunum qui en bavent de voir, de l’autre côté de la frontière, les autochtones sortir à leur guise sans la moindre attestation. 

Le secret de la potion magique

Nos sources contradictoires nous ont alertés sur la présence d’un potentiel espion à la solde de l’Empire voisin qui arpenterait les rues monégasques en quète d’indices et de la recette de la socca. En effet, il semblerait qu’un nerd au look de rocker suranné sur le retour armée de grosses lunettes se trouverait en principauté pour décrouvrir les secrets monégasques, qui permettent à une infime partie de la population d’être touché gravement par ce virus Chinois. D’aucuns parlent même de potion magique qui assurerait, toujours selon les dernières légendes urbaines, de soigner le covid et de protéger des ondes de la 5 G. Le Professeur Raoultus aurait même d’ores et déjà déposé un recours auprès du conseil scientifique, argumentant que les caroubes utilisées dans la potion monégasque n’auraient pas été validées par un protocole de test contradictoire. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Une crèche flottante à Monaco pour fin 2020 ?

Le domaine des Dieux

Plusieurs infos en provenance de la hutte des  décideurs monégasques feraient état d’une volonté d’aller plus loin dans la démarcartions avec la Gaule, quitte a agrandir le grand fossé séparant nos deux pays. Ainsi, alors que les stations de ski resteront fermée de la plaine du var jusqu’aux montagnes Helvètes, les grands pontes souhaitent proposer des pistes de ski dans les rues de Monaco. Une piste verte sera installée à même la rue Caroline, deux pistes bleues descendront Ostende et l’avenue de la porte neuve, tandis qu’une piste noire Roqueville, boulevard de Suisse et rue de la Costa est déjà à l’étude. Enfin, les amateurs de biathlon et de ski rando pourront s’en donner à cœur joie, une piste de fond sera proposée en lieu et place du trottoir roulant de la gare. 

Évidemment, ces mesures transitoires ne seront en place que temporairement, le temps que le druide du marché de la Condamine découvre le vaccin idoine pour sauver la population. 



Catégories :International

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :