Écologie : le papier toilette sera-t-il remplacé par des souffleries bioresponsables ?

Déficit, qualité de vie, nuisances sonores, travaux, tels sont les thèmes qui sont revenus sur la table durant les derniers débats au Conseil National, et tels sont les mots-clés qu’il va falloir retenir pour les prochains épisodes de décembre. Cependant, il y a un terme sur lequel peu de gens se sont attardés, et qui pourtant est primordial pour l’avenir de la Principauté : il s’agit bien évidemment de l’écologie.

De la biodiversité au menu

Réduire sa consommation énergétique, recycler les ressources pour mieux les réemployer, limiter l’impact de l’activité de l’homme sur la planète, protéger la faune et la flore locale, tels sont les grands thèmes qui tiennent à cœur à notre Prince souverain, et qui guident déjà la vie de nombre de particuliers, d’entreprises, et surtout d’administrations à Monaco. Et c’est dans cette optique-là qu’un nouveau système innovant et révolutionnaire devrait être mis en place au marché de la Condamine avant les fêtes.

Une nouvelle fonction pour les pigeons du Marché ?

Avec le fameux chien de Monégasque, le pigeon du marché est une autre espèce qui n’appartient qu’à notre chère Principauté. Conspués, vilipendés, voire même parfois traqués, les volatiles qui ont élu domicile dans la halle n’ont pas que des amis. Et pourtant, notre lanceur d’alerte bien au chaud entre le frigo à fromages et le four à socca nous fait savoir qu’une vaste étude a été mise en branle, afin de rendre aux pigeons leurs titres de noblesse en leur trouvant une nouvelle fonction aussi pratique qu’inopinée.

Un voyage vers la lumière

Ainsi, selon nos sources contradictoires, un zélé employé, Jean-Jacques O. (le prénom a été modifié) aurait, durant son congé maladie annuel, fait un voyage de l’autre côté de l’atlantique pour soigner son mal de dos chronique. Lors de ce dernier séjour à San Francisco, il aurait observé, au détour d’un célèbre marché couvert de cette ville magnifique, une centaine de pigeons vivant dans une énorme cage donnant sur l’extérieur des toilettes publiques.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le pigeon du marché de la Condamine : « un magnifique lieu de vie ! »

Pigeons d’utilité publique

Après une courte enquête auprès de ses homologues municipaux américains, il s’est avéré que ces volatiles, une fois en cage, produisaient suffisamment d’air en battant des ailes, pour sécher les mains des utilisateurs en lieu et place des souffleries traditionnelles. Sans parler évidemment de l’apport inestimable en engrais qui était récupéré tous les jours sur le sol de la geôle. À son retour de congé, Jean-Jacques a soumis cette brillante idée à ses collègues qui l’ont aussitôt acclamé !

Des travaux déjà en cours

L’autochtone habitué des lieux aura d’ores et déjà remarqué des travaux en cours sur le pourtour de la halle du marché. En effet, la volonté des hauts dignitaires en Principauté serait de faire de cet endroit un site pionnier de la modernité animalière écoresponsable d’utilité publique. Ces travaux vont donc permettre d’agrandir légèrement la halle, afin de récupérer suffisamment d’espace pour installer ces pigeons en toute sécurité.

De l’innovation et des plumes

Mais la volonté politique ne s’arrêterait pas là. Une fois ce système de soufflerie mis en place, certains responsables aimeraient étudier des pistes de toilettes « à la japonaise », et ce afin de limiter, voire éradiquer, la consommation de papier toilette. Un ingénieux système permettrait de faire circuler les flux d’air générés par les pigeons sous la cuvette, permettant ainsi de sécher parties intimes et fondement après le soulagement de rigueur.

Cette affaire est à suivre, avec grand intérêt…

A propos de La Gâchette de Monaco 44 Articles
L'actualité de la Principauté de Monaco aux frontières du réel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.