Le sous-marin nucléaire monégasque de nouveau en mission ?

L’info se voulait certainement confidentielle, tant le secret autour de la force de frappe n° 1 de la Principauté est grand. Cependant, les témoignages affluent sur les réseaux depuis ce matin. Certains parlent du fameux vélo-fusée qui aurait pris le virage de l’avenue de la Quarantaine un peu large, d’autres évoquent une forme jurassienne inquiétante au milieu des yachts. Il n’en fallait pas moins pour que nos stagiaires mènent l’enquête.

Du rouge au milieu de l’azur

Les témoignages concordent tous en plusieurs éléments : ce matin, au large de la Principauté, un OBNI (Objet Baignant Non Identifié) a été observé non loin de l’entrée du port Hercule. Sa couleur rouge a de suite attiré l’œil des badauds, et autres sportifs du lundi venus transpirer dès la levée du couvre-feu sur la grande digue du port. Une rapide enquête, et l’analyse poussée des clichés au travers d’outils de haute technologie à double foyer de la marque Grand Optical a rapidement levé le doute : un sous-marin se trouvait bel et bien au large de la rade monégasque. Mais pas n’importe lequel : il s’agit en fait du sous-marin nucléaire monégasque.

Hippocampe ou mission impossible ?

Nos sources contradictoires sont formellement inquiétées : le sous-marin nucléaire de la Principauté a de nouveau bel et bien pris la mer, et ce n’est certainement pas pour aller observer les hippocampes au large. Dès lors, les interrogations fusent de part et d’autre, mais elles ne sont que supputation, l’état-major des armées refusant de prendre nos communications. Quelle grande puissance Monaco a pris pour cible ? Sommes-nous en guerre, et contre qui ? La guerre des étoiles de mer a-t-elle finalement débuté afin d’éradiquer les navires pollueurs de la surface du globe ? Le Prince a-t-il décidé de jouer à touché-coulé avec son homologue italien, le vainqueur gagnant le fonds de commerce de la buvette en haut de la rade du port de Vintimille ?



Catégories :International

Tags:, , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :