Confinement en France : des milliers de réfugiés bientôt aux portes de la Principauté !

C’est donc acté : la France est de nouveau confinée, pour la troisième fois de son histoire moderne. Les cinémas ont été plus longtemps fermés que durant la dernière guerre mondiale, le Gouvernement n’a jamais autant distribué d’exceptions pour confiner sans confiner, tout en confinant quand même, et le Français moyen, outre son éternel coté révolutionnaire réfractaire au masque et au vaccin, arrive lentement mais surement au bout du bout du bout du rouleau. 

Ça va arriver près de chez nous… 

Ainsi, selon nos sources contradictoires, un drame humanitaire est en préparation de l’autre côté du poste-frontière du Jardin exotique. Notre stagiaire maitre Pokémon confirme que sur la base des modèles humanito-mathématiques des plus grands climatologues d’outre menhir (de Saint Roman), un afflux massif de réfugiés confinatoires français serait attendu d’ici le milieu de la semaine prochaine à nos frontières. Les projections les moins alarmistes font état d’une horde de Français, l’œil hagard et la pupille dilatée, le visage blême et émacié, éreinté par des semaines de couvre-feu, arrivant en masse à nos frontières, pour profiter de la terrasse d’un restaurant, ou des bienfaits de la circulation sans attestation… 

Ce petit état qui résiste encore et toujours au confirmateur… 

Car si les réfugiés confinatoires vont se masser vers la Principauté, c’est que l’état monégasque est en quelque sort le village d’Astérix version Covid19-2021. Ce petit havre de bonne intelligence qui résiste encore au confirmateur. Mais la générosité étant dans l’ADN de la Principauté, au même titre que la 5 G est désormais dans l’ADN de tous nos concitoyens déjà vaccinés, Monaco sera là pour accueillir comme il se doit ces réfugiés, ces déprimés du confinement, ces gens tout pleins de bons sens qui fuient ces journalistes qui prennent la Principauté pour un petit hameau séditieux, ou ces politiques qui pointent du doigt nos restaurants, en espérant que personne ne constate combien ils ont les ongles sales. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 12 travaux de Croesus : la légende originelle de la Principauté enfin sortie des eaux ?

Au petit soin des réfugiés

La brigade pour la qualité de vie sera sur le pont à chaque entrée du pays pour s’enquérir de la santé des migrants, et épauler ainsi la maréchaussée, qui fait déjà un travail formidable de prévention et de filtrage, afin de ne pas confondre les réfugiés avec les pendulaires qui se rendent en Principauté pour travailler, tandis que les monégasques font du télétravail depuis Auron ou Isola. L’opération est titanesque, et la presse, comme le Conseiller ministre de l’Intérieur, peuvent louer à grands coups de communiqués dégoulinants de chiffres le travail effectué sur le terrain de ces agents en première ligne face à la détresse humanitaire. 

Priorité et commerces non essentiels.

Mais surtout, c’est à nouveau la Mairie qui, tel un phare dans la nuit, va venir au secours de ces pauvres sinistrés. Ainsi, ma maison des monégasque va encore mettre en exergue l’espace Léo Ferré, déjà tour à tour salle de concert, bureau de vote, centre de dépistage, et lieu de vaccination. Sachant que les commerces « non essentiels » seront toujours fermés de l’autre coté de la frontière, la grande salle polyvalente municipale va ainsi être transformé en salon de coiffure géant, afin d’accueillir le surplus de client des enseignes monégasques, qui risquent d’être vite débordé par cet afflux massif de têtes à coiffer, et autres massacres capillaires latents. 

Article publié en exclusivité aux abonnés de notre newsletter vendredi dernier. Pour vous abonner, rien de plus simple : cliquez ici et suivez le guide.



Catégories :Culture

Tags:, , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :