Xavier Dupont de Ligonnès : se serait-il caché en Principauté ?

Début 2018 - Fin 2019

Vendredi soir, sur le coup des vingt heures, pataquès dans toutes les rédactions d’Europe, et notamment Française : Xavier Dupont de Ligonnès aurait été arrêté à l’aéroport de Glasgow par les fins limiers de Scotland Yard. S’en suit une course poursuite effrénée à qui balancera en premier l’information de cette arrestation. Pas le temps de vérifier, il faut que les Unes sortent des rotatives, que Twitter s’enflamme et que Facebook sur-like. 24 heures plus tard, tout le monde s’est planté, l’homme appréhendé n’est qu’un portugais venu s’acheter du Whisky, la crédibilité de Scotland Yard est au fond du Loch Ness, non loin de la dignité de la presse française. Et pourtant, selon nos sources contradictoires, cette affaire est loin d’être terminée, et pourrait à nouveau embraser l’Europe très prochainement, y compris du côté de la Principauté.

Comme une série sur Netflix

Mais revenons un instant sur cette sordide affaire pour celles et ceux qui n’ont pas regardé l’émission idoine sur M6 ni ne sont pas des aficionados de « Crimes » sur NRJ 12. Le 21 avril 2011, la police nantaise a découvert les 5 corps d’une même famille, les Dupont de Ligonnès, préalablement assassinés. La date du décès n’a pas pu être déterminée, tout comme la localisation du 6e membre de cette famille, le père, Xavier Dupont de Ligonnès, dont les agissements les mois précédents ce drame laissent présager qu’il soit le seul et unique suspect dans cette nauséeuse histoire. Malheureusement, et malgré un mandat d’arrêt international, il demeure introuvable.

La police écossaise désormais au four et au moulin

Les évènements écossais susmentionnés en préambule ne sont que le énième rebondissement de cette « chasse à l’homme » toute pleine de mystère. Mais un rebondissement conséquent, puisque blessés dans leur orgueil, et secoués par l’échec cuisant des derniers jours, la police britannique a lancé des enquêtes partout en Europe afin de retrouver Xavier Dupont de Ligonnès et effacer la bévue monumentale de l’affaire de l’aéroport de Glasgow. Les britanniques ont ainsi pris attache avec nombre de commissariats de par l’Europe, dont la force publique monégasque par le biais d’une alerte Interpol. Il semblerait que ces demandes portent sur les personnes en Europe qui ont récemment altéré leur aspect physique.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Il récolte neuf points de suture pour s’être présenté à une convention Star Wars déguisé en Mr Spock

Un suspect au sein du Conseil National ?

La police monégasque a donc été questionnée sur les ressortissants de notre beau pays qui montrent manifestement un changement physique, ou le port de postiches et autres toupets, ciblant notamment cheveux, barbes et moustaches. Les vaillants représentants de la maréchaussée ont épluché des milliers de dossiers d’identités. Et le nom le plus fréquemment cité fut celui de Fabrice Notari, éminent élu au Conseil national. Comme en atteste la photo en une, sa transformation est flagrante en à peine 2 ans. Que s’est-il passé ? Pourquoi se grimer de la sorte ? Est-ce une volonté d’aller faire plus tard la révolution au Nicaragua ? Un cosplay du Capitaine Haddock ? Ou bien est-ce un usurpateur qui aurait pris l’identité de notre cher Président de la Commission pour le Suivi de la Négociation avec l’Union Européenne, et qui se farderait pour ne pas que son subterfuge soit éventé ?

Nonobstant toutes ces interrogations, la Gâchette va suivre avec attention le devenir de ce rapport de la police monégasque, et les conclusions qui seront prises par Scotland Yard.

A propos de Jartagnan 274 Articles
Droïde en cours de reprogrammation - blogueur multifonctions - stagiaire pour La Gâchette - #chroniques #inspiration #photos #running #StarWars #Lego

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.