1 000 naufragés au stade Louis II : et si Jean Louis Grinda avait raison ?

Le samedi 28 septembre 2019 restera comme un jour spécial dans l’histoire du tourisme à Monaco. Pour la première fois la Principauté a dû accueillir, et loger en urgence, un millier de croisiéristes naufragés, dans l’incapacité totale de rejoindre leur paquebot de luxe mouillant au large du port de Fontvieille. Devant la détresse humaine et la célérité de la réaction des autorités, la Gâchette de Monaco s’est empressée de tirer plusieurs enseignements majeurs de cet évènement dramatique. 

Fin de la liaison maritime ?

L’idée séculaire du gouvernement et du Conseil National de créer une correspondance maritime pérenne entre Monaco et Nice tombe littéralement à l’eau. Il aura fallu une légère houle un samedi soir de fin de Yacht show pour démontrer de façon pragmatique et scientifique la complexité d’embarquer sur un bateau à partir du quai de Fontvieille. La liaison navale entre Monaco et Nice, érigée en parangon du désengorgement des moyenne et basse corniches en transportant des hordes de travailleurs pendulaires par le truchement de frêles esquifs, vient de prendre un sacré coup dans le gouvernail. Parce que si la moindre vaguelette méditerranéenne est susceptible de faire annuler les voyages, autant continuer à s’entasser dans le train.

Que faire du terrain de foot alors ?

Avec le gouvernement contraint de réquisitionner les terrains de basket en vue de loger un bon millier de sinistrés maritimes, il est logique de s’interroger quant au devenir du gazon footballistique situé quelques étages au-dessus. L’affluence est historiquement basse, peut-être même encore plus cette saison, et ce n’est pas le niveau du jeu pratiqué qui fera revenir monégasques et résidents, si friand de beaux spectacles, dans les travées du Stade. Cependant, notre stagiaire boursorama a eu une idée pour attirer un peu plus les aficionados, qui consiste à remplacer les fameux sièges jaunes par une literie confortable, afin que les supporteurs qui le désirent, vaincus par l’ennui du jeu sur le terrain, puissent s’adonner à quelques menus siestes dans des conditions les plus confortables qu’il soit. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Une semaine à Monaco

Le Gouvernement ne peut plus se cacher ! 

Cette histoire maritime pour le moins rocambolesque prouve une chose : la très grande efficacité du Gouvernement monégasque actuel, capable d’improviser de quoi giter un millier d’individus en une heure à peine ! Plan logement sur 30 ans, utilisation du fonds de réserve pour financer la construction d’immeubles domaniaux, vastes gigantesques opérations à tiroir pour améliorer et surélever le parc des bâtiments les plus vétustes, désignation de chargés de missions au planning surabondant, les sujets phare de la majorité Primo et du Conseil national viennent de trouver une solution en une soirée ! Tout le monde sait désormais que l’on peut donc loger un millier monégasques de plus en réquisitionnant les salles du stade Louis II. 

Le Stade Louis II, de la théorie à la pratique

Jadis source de moqueries et autres raillerie autour d’un prétendu buzz sur les réseaux sociaux, il n’en reste pas moins que Jean Louis Grinda l’avait prédit ! La dernière conclusion de cette affaire est la démonstration flagrante de l’intelligence et de la vision du Jack Lang de la Roca, qui lors de la précédente campagne électorale proposait d’utiliser la plus grande réserve foncière de Monaco, à savoir le Stade Louis II, pour loger les Monégasques. Jean-Louis Grinda en rêvait, ses opposants l’ont conspué, et pourtant, le conseiller ministre du gouvernement pour l’intérieur l’a fait en réquisitionnant deux salles de basket en une soirée et en logeant 800 familles en un coup de crayon et trois coups de fil. Et il est fort probable que cette aventure donne des idées à toute la classe politique monégasque pour les échéances publiques à venir… 

A propos de La Gâchette de Monaco 47 Articles
L'actualité de la Principauté de Monaco aux frontières du réel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.