ASVEL-Monaco : basket, live & espoir

Difficile de trouver les mots justes à l’heure de qualifier et de décrire ce match n° 2 de la finale 2018-2019 de Jeep Élite. Un quart temps à essayer de tenir la distance, un autre à prendre uppercut sur uppercut, un troisième pour lancer la rébellion, et un dernier rush final héroïque, mais trop court.

Le live-tweet de la rencontre

Les notes de la rencontre

L’homme du match : Sasa Obradovic : Il a clairement retourné le match ! En se faisant expulser pour avoir conspué l’arbitre après une décision encore granguignolesque favorisant Charles Kahudi, il a mis le feu au match, obligeant ses joueurs à basculer en autogestion, les piquant au vif, appuyant sur le bouton mental qui a écrasé les germes du doute que les Villeurbannais arrosaient depuis 3 quarts temps. Alors après, un long débat de comptoir pourrait faire dire que si la Roca Team avait eu son coach dans les derniers instants, elle aurait peut-être gagné, mais c’est aussi l’expulsion du coach, geste probablement volontaire, qui a provoqué l’électrochoc nécessaire pour revenir.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Monaco - Limoges (game 2) : basket, live & élégance

Le « barbecue chicken alert » : Eric Buckner, le go to guy : Alors que la Roca Team avant la tête dans le sac, et que les verts se faisaient un malin plaisir à taper dessus, c’est Eric Buckner que l’on a souvent rechercher pour scorer. En effet, face à une défense en mode muraille de Chine, et avec une adresse en berne, le meilleur moyen pour scorer des points, c’est encore près du cercle, et en dunkant. Et le spécialiste de l’exercice coté Monaco, c’est son bondissant pivot, qui a livré à nouveau un match plein, très utile face à la puissance adverse.

Le « bien, mais pas top » du jour : Les lancers-francs : Là on est dans le carrément pas top du tout. Avec un piteux 50 % de réussite sur le tir le plus « facile » du basket (car sans opposition aucune), ce ne sont pas moins de 15 points qui ont été perdus en route. Et quand on sait que l’écart ne fut que de 6 points au final, il y a de quoi se manger les deux orphelines dans un bouddha bowl avec du quinoa et des pousses d’épinards…

Le prix « Orezza de sous le banc » : Pour Paul Lacombe, 6e homme du jour, qui après un début de match hésitant, comme tout le monde, s’est fâché lui aussi, sortant sa meilleure prestation depuis 3 rencontres. 9 points au final, dont un Circus shot de folie dans la grosse période de la remontée de fin de partie.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le grand débat : un live tweet pour l'histoire

La question du jour : Et sinon, le totem d’immunité façon Koh Lanta, il va le garder jusqu’à quand Charles Kahudi ?

Pour briller aux réunions de l’ambassadeur : allez donc acheter votre place pour le match de jeudi soir, pour être un des rares témoins du match le plus important de l’année, et de l’ambiance la plus folledingue de la saison !

La photo de la rencontre

Une seule pour illustrer ce match, à mettre a crédit de l’ASMonaco Basket, symbolisant l’espoir qui se dégage de ce dernier quart temps, où la Roca Team a su à son tour faire douter les Villeurbannais, jusque là bien trop surs de leur force. Il faudra surfer sur cette vague-là au prochain match, afin de ne pas partir trop tôt en vacances…

IMG_1412

On se retrouve très vite

N’hésitez pas à partager cet article à toutes ces personnes à qui vous voulez du bien, afin de leur montrer qu’en Principauté, les équipes professionnelles aux frontières du réel ont toujours la cote (enfin sauf quand elles jouent avec et comme des pieds) !

Et si vous voulez être vraiment au top de ce qui se fait de mieux sur les réseaux sociaux, followez (c’est comme ça qu’on dit dans le jargon) le nouveau compte twitter de la Gâchette spécial basket, premier compte d’information (hors compte officiel) entièrement dédié à la Roca Team !

A propos de Jartagnan 265 Articles
Droïde en cours de reprogrammation - blogueur multifonctions - stagiaire pour La Gâchette - #chroniques #inspiration #photos #running #StarWars #Lego

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.