Antibes-Monaco : basket, live & road trip

Dernier match de la saison régulière pour la Roca Team, et un match à priori facile face au dernier du classement. Mais gare au requin, car un derby n’est jamais une rencontre comme les autres. Avec la seconde place pour enjeu, les troupes de Sasa Obradovic ont été extrêmement sérieuses, tuant le menu fretin antibois dès le premier quart temps, gérant la rencontre le reste du temps. Mais le gros du repas se présente dès la semaine prochaine, avec la venue de Limoge pour le premier match des Play-offs.

Le live-tweet de la rencontre

Les notes de la rencontre

L’homme du match : Kikanovic : Le géant monégasque est parti d’Antibes avec la meilleure évaluation de la rencontre. Mais outre ce fait statistique, le grand « Kika » est aussi un véritable « Iron Man », seul joueur de la Roca Team à a avoir l’intégralité des rencontres cette saison, soit plus d’une cinquantaine. Bravo à lui.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Élections Municipales 2019 : Urnes, live & affluence !

Le « barbecue chicken alert » : La Roca Team Family : Les supporteurs monégasques sont venus fort nombreux pour le plus court déplacement de la saison. Trois bus pleins, des drapeaux, un tambour (enfin libéré, puisqu’il n’a pas droit de visite à Louis II), et de la bonne humeur à tous les étages ! Nous avons même noté plusieurs représentants du club, quelques Roca Girls, et évidemment, un stagiaire de la Gâchette.

Le « bien, mais pas top » du jour : Paul Lacombe ! Alors certes il termine meilleur marqueur de l’équipe. Certes, il s’est remis dans le droit chemin après une prestation très limite face à Boulazac. Mais surtout, n’allez pas regarder son % de réussite au shoot, il n’est pas joli joli… Enfin, il ne nous avait pas vraiment habitués à ça. Mais pour sur, il va retrouver la mire dès la semaine prochaine !

Le prix « Orezza du bout du banc » : Pierre Marsal, le cinéaste de la Roca Team, qui comme à chaque match, nous a gratifiés de sa spéciale « contre plongée ras du parquet ». Ce n’est pas une première, nous le croisons souvent à genoux à Louis II, mais ce dévouement était aussi à relever pour ce dernier match de la saison.

-3531994283647179367_IMG_3870

Pour briller aux réunions de l’ambassadeur : le pressing tout-terrain. Encore un terme barbare issue du monde du sport, plus particulièrement du sport collectif, puisqu’il est applicable tant au basket qu’au foot par exemple. Évidemment, cela n’a rien à voir avec le lieu où vous allez déposer vos costards en espérant qu’ils soient nettoyés et repassé à temps pour la prochaine réunion chez l’ambassadeur.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Monaco - Limoges : basket, live & élégance

Mais pourquoi donc le pressing tout-terrain nous intéresse subitement ? Tout simplement parce que pour la première fois cette saison coach Sasa nous l’a sorti des fagots. On savait le technicien monégasque prompt à l’adaptation tactique, faisant souvent ses 5 majeurs en fonction du plan qu’il a combiné contre l’adversaire du soir. Contre Antibes, l’idée était donc de les presser haut. Ou alors c’était un test afin de garder cette option-là dans sa manche pour les play-offs.

La presse tout-terrain, ce n’est pas compliqué, il suffit de marquer à la culotte son adversaire, et de le suivre sur tout le terrain. Généralement, ça ne se met en place qu’après un panier marqué, on profite du temps de latence de la remise en pour marquer à la culotte son adversaire direct, et ne plus le lâcher jusque dans les vestiaires.
La différence avec la défense homme à homme classique, c’est que cette dernière commence généralement dans son propre camp, une fois passée la ligne médiane.

 

IMG_3863

Ou alors un peu plus loin dans la rencontre :

IMG_3860

Une nuance est à apporter au pressing tout-terrain, très éreintant physiquement : la zone presse. Un pressing, mais en format défense de zone, chacun couvrant une zone déterminée. Boulazac nous l’a sorti plusieurs fois au cours du match précédent. Généralement ce genre défense fonctionne souvent sur l’effet de surprise. Une fois que l’adversaire a compris, il s’organise et s’offre nombre de paniers faciles.

Les photos de la rencontre

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Session législative de printemps : le live tweet

On se retrouve très vite

N’hésitez pas à partager cet article à toutes ces personnes à qui vous voulez du bien, afin de leur montrer qu’en Principauté, les équipes professionnelles aux frontières du réel ont toujours la cote (enfin sauf quand elles jouent avec et comme des pieds) !

Et si vous voulez être vraiment au top de ce qui se fait de mieux sur les réseaux sociaux, followez (c’est comme ça qu’on dit dans le jargon) le nouveau compte twitter de la Gâchette spécial basket, premier compte d’information (hors compte officiel) entièrement dédié à la Roca Team !

Et RDV dès la semaine prochaine pour le début des matchs qui comptent vraiment : les play-offs !!!

A propos de Jartagnan 252 Articles
Droïde en cours de reprogrammation - blogueur multifonctions - stagiaire pour La Gâchette - #chroniques #inspiration #photos #running #StarWars #Lego

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.