Angers-Monaco : football, live & calembours

La remontée au classement du cheptel de Léonardo Jardim se poursuit. Face à une équipe certes moins prestigieuse que l’OL la semaine dernière, dans une ambiance hostile et face à un bloc très regroupé qui a su profiter de la moindre incartade pour planter des banderilles (4 occasions, 2 buts), les rouges et blancs ont montré qu’ils étaient de retour. Certes, le match nul n’était pas le résultat que l’on pouvait attendre face à Angers quand on aligne Fabregas ou Falcao dans son 11 de départ. Mais les qualités mentales affichées par les Monégasques sont très encourageantes. Car on ne s’y trompe pas, deux mois auparavant, c’est avec une valise que le bus monégasque aurait terminé la rencontre…

Le live-tweet de la rencontre

Les notes de la rencontre

L’homme du match : Radamel Falcao à chaque fois, on l’annonce fatigué, vieux, sur le déclin. Et à chaque fois, il sort les griffes et porte l’équipe sur son dos. Face à Montpellier, il croit donner la victoire d’un but comme il en a le secret. Ce soir, il plante de doublé qui permet de prendre un point précieux, et de poursuivre l’invincibilité de Jardim depuis son retour. Trois tirs cadrés, deux buts, combien d’attaquants dans le monde aimeraient être sur le déclin comme cela ? 8/10.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Juillet 2018 - Un mois en Principauté

Le cavalier de l’Apocalypse : Le flanc droit de la défense, que ça aille de Sidibé à Glik, en passant par Adrien Silva, les trois étant fautif de se faire déborder telle une ligne Maginot imaginaire par les hordes ennemies. Les deux buts viennent clairement de leur côté. Et si le tacle salvateur de Sidibé au milieu de la seconde période, empêchant le but du 3-1 peut relever la note, son comparse Glik donne clairement du gite et n’a pas levé tous les doutes à son sujet 4/10.

Le « coupez-leur le sifflet » : Aux commentateurs de Bein Sport qui se sont lamentablement vautrés dans le calembour de bas étage durant tout le match. Certes, ce sont les pauvres Angevins qui ont subi les foudres des balivernes de ces professionnels du micro, mais nous ne pouvons que nous associer à tant de mièvrerie humoristique. Le « Attention d’Angers » a probablement été aussi souvent utilisé que la vanne sur le public du Louis II, c’est dire… 1/10.

Le gars qui vous a coupé le sifflet : Fabregas, « l’homme venu pour Thierry Henry et qui se retrouve sans Thierry Henry », a fait taire tous ses détracteurs en quelques rencontres. Tout le monde pensait qu’avec le départ d’Henry, il allait se la jouer « vacances en tongs », mais que nenni. Meneur de jeu hors pair, il n’hésite pas à aller au charbon quand le besoin s’en fait sentir. Un régal à voir jouer, car même quand il joue au ralenti, il est tellement au-dessus du lot… 19/10.

Notre stagiaire : Il a déprimé en première mi-temps, façon « mais que diable allait-il encore faire dans cette galère », avant de louer l’état d’esprit et la révolte des hommes de Jardim. Match mitigé donc, mais positif quand même. 5/10.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Monaco - Le Mans (épilogue) : finale, live & élégance

On remet ça ?

Les enchainements foot/basket se multiplient en Principauté. Mais notre stagiaire tient le rythme et sera sur le pont dès ce lundi pour un match important de la Roca Team contre Cholet, avec le retour de Dee Bost, et un nouveau coach en tribunes ou sur le banc.

Daghe Munegu !

En attendant, si vous voulez suivre en direct les grands évènements monégasques qui vous vaudront les insultes de vos voisins d’en dessous, abonnez-vous à notre compte Twitter. N’hésitez pas non plus à partager cet article avec vos amis, et tous les gens à qui vous voulez que du bien en leur faisant découvrir les joies sportives qui se trament à l’ombre du Rocher.

A propos de Jartagnan 230 Articles
Droïde en cours de reprogrammation - blogueur multifonctions - stagiaire pour La Gâchette - #chroniques #inspiration #photos #running #StarWars #Lego

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.