Pourra-t-on encore louer son appartement en 2019 ? 

C’est avec étonnement que nous avons appris, dans le journal local en début de semaine qu’un Monégasque locataire d’un appartement de l’Administration des Domaines avait été condamnée par la justice pour avoir loué son logis via la tristement célèbre plateforme Air BnB pendant la période du Grand Prix automobile.

La Justice ne rend pas aveugle

La Gâchette de Monaco, toujours du côté de la Justice et de la Loi se félicite donc de l’action remarquable des autorités de la Principauté, qui ont su faire surgir une affaire dont personne n’eût pu imaginer qu’elle se passe dans nos vénustes immeubles domaniaux.

Bien évidemment nous suivrons la litispendance avec la plus grande attention. Il semble tout de même évident que la condamnation de ce cas isolé va décourager toute tentative similaire et que nous avons toute confiance en la population de notre beau pays afin que jamais, au grand jamais, de telles pratiques turpides et ignominieuses ne se reproduisent.

Toutefois, et afin d’aider Surété Publique et Maréchaussée, notre stagiaire investigateur se propose pour explorer des pistes pour de futures enquêtes au cas où un individu déviationniste ne se déciderait un jour à commettre un acte infâme, contraire à l’intérêt cardinal de la nation.

Une population exemplaire.

Par exemple, nous remarquerons l’exemplarité des résidents monégasques qui, afin que les excises sur les tabacs et alcools soient collectées en Principauté, ne vont jamais stipendier ces produits de consommation en Italie.

Nous soulignerons cet esprit de solidarité avec notre fonds de réserve, qui anime les Monégasques, qui ne se procurent jamais d’articles détaxés aux États unis ou en Indochine sur Amazon, afin que la TVA soit toujours reversée dans les caisses des Services fiscaux.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La source d'Apolline : quid du véritable problème ?

Nous relèverons le savoir-vivre des hommes de Monaco, qui préfèrent les rencontres tarifées avec des jeunes filles en mal d’amour dans les luxueux établissements de stupre de notre cité plutôt que dans des endroits sordides des ruelles beausoleilloises.

Et nous insisterons également sur la remarquable obligeance des familles à Monaco, qui n’ont jamais acheté le moindre vêtement ni à Cap 3000 ni à Polygone, pour enharnacher leurs enfants exclusivement avec la marque TEX de Carrefour Monaco, ou les couvrants de sacs Louis Vuitton.

La Gâchette de Monaco s’enorgueillit de faire partie du paysage de notre beau pays ou les mots de prévarication, de forfaiture, de félonie, ou de concussion n’existent pas dans la langue monégasque.

A propos de La Gâchette de Monaco 33 Articles
L'actualité de la Principauté de Monaco aux frontières du réel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.