Après les Gilets-Jaunes, en Principauté, on s’organise

Alors que le groupement des Gilets-Jaunes, dont nous avons longuement parlé au cours d’un précédent article (Les Gilets-Jaune en colère, jusqu’à Monaco ?), et dont les prémices d’une action de grande ampleur ont été aperçues ce dimanche à la frontière avec Roquebrune, prend une envergure incommensurable en France, des autochtones monégasques aidés d’une poignée de résidents seraient déjà en train de monter un contre mouvement. Notre stagiaire fureteur a mené l’enquête…

Gilets-Jaunes, Foulards rouges…

Excédés par les blocages à répétitions, dégoute par les scènes de guérilla urbaines que l’on peut voir tous les weekends, un collectif d’internaute a lancé une cellule d’opposition aux Gilets-Jaunes, souhaitant « faire respecter l’État de droit » et conglomérer ceux « qui sont pénalisés tous les jours par les méthodes des gilets jaunes ». Le rassemblement surnommé « les foulards rouges » est pour l’instant virtuel (20 000 membres sur un groupe Facebook), mais il s’enracine progressivement dans la conscience générale à tel point que des actions sont en préparation, et que d’autres idées du même style commencent à émerger.

… et caleçons marron

C’est ainsi qu’un autre front protestataire contradictoire aux Gilets-Jaunes serait sur le point de s’ériger à partir du cœur même de la Principauté de Monaco, depuis son centre névralgique. Un groupe d’habitués des bars de la Condamine aurait lancé le mouvement des « caleçons marron ». Le parallélisme graphique est évident, après le jaune et le rouge, nous sommes donc sur du marron. Idem pour le côté vestimentaire de la chose, après les gilets et les foulards, ce groupe monégasque a le bon sens de penser à couvrir le plus important, à savoir le bosquet de Cythère ou le service trois-pièces.

Des revendications sans violence.

Ainsi attifés de leurs plus beaux atours, les « caleçons marron » fomenteraient depuis plusieurs jours une manifestation dans les rues de la Principauté. Leurs revendications sont extrêmement simples, et répondent aux grands problèmes du moment. Tout d’abord, ils souhaitent la baisse unilatérale du prix du café « pas au-dessus de 1 € » précisent-ils. Dans le même ordre d’idée, ils demandant la diminution du cours de l’abonnement du bus, l’arrêt de l’augmentation du prix de la piscine pour les plus de 78 ans, et surtout, point non négociable, la suppression de la vignette automobile, taxe désuète et moyenâgeuse.

Une manifestation dès ce weekend ?

Forts de ces revendications, les « caleçons marron » ne semblent pas vouloir s’arrêter là. Pour diffuser plus largement leurs idées révolutionnaires et leurs réquisitions, les membres de ce groupe, une dizaine tout au plus selon un des « responsables », pensent fortement à organiser une action d’ampleur ce weekend. Ils répondront tous au son de leur slogan : « les gilets jaunes, c’est pour les chagasses ! », et devraient bloquer un rond point « stratégique » en Principauté. Malheureusement, notre stagiaire n’a pas réussi à en savoir plus quant à la localisation de ce futur point chaud monégasque.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.