Les Gilets-Jaunes en colère, jusqu’à Monaco ?

Nul besoin de présenter le mouvement des Gilets-Jaunes, ce mouvement national chez notre voisin français symbolisé par cet accessoire de sécurité obligatoire dans chaque véhicule. Les revendications sont nombreuses : augmentation des taxes sur l’essence, qui est la goute d’eau qui a fait déborder le vase, mais aussi de façon plus globale, la tendance est à une demande générale de baisse de l’ensemble des impôts, et d’une écoute un peu plus participative des opérations citoyennes.

Monaco, à nouveau bloqué ?

Si Monaco n’avait pas encore été touché, sauf les autochtones qui se sont rendus ce weekend à Cap 3000 ou à Antibes, il n’en demeure pas moins que les Gilets-Jaunes auraient quelques velléités de traverser la frontière. Selon nos sources contradictoires, plusieurs plans de blocage seraient à l’étude :

  1. Faire un sitting chantant dès 7 h 30 au niveau de la porte neuve, sur la partie droite de la chaussée dans le sens descendant. Suffisamment long, et suffisamment bien organisé, ce bouchon provoquera le coincement du Rocher dans sa sortie, formant ainsi le plus beau cortège de Porsche Cayenne et de bus de la CAM entremêlés qui sera donné de voir.
  2. Provoquer une marrée humaine immobile et compacte du Starbuck jusqu’à la boutique de l’AS Monaco. Les pendulaires devant se rendre à Fontvieille seront obligés d’emprunter la rue de la Colle, provoquant à leur tour un bouchon monstre, formant ainsi le plus beau cortège de véhicules immatriculés 06 klaxonnant et vitupérant qui sera donné de voir.
  3. Piétonniser la place du Casino, là encore par une marée humaine toute de jaune vêtue. Là, les conséquences sont déjà connues, puisque cela rendrait à la place du Casino l’aspect qu’elle a eu durant tout l’été, provoquant ainsi un bouchon monstre, sur tout Monte-Carlo, formant ainsi le plus beau cortège de Ferrari, Lamborghini et autres Rolls qui sera donné de voir avant le weekend prochain.
  4. Et dans n’importe quel autre cas de figure, mettre trois personnes au milieu d’un rond-point, qu’importe sa situation, peut gêner la circulation de façon formidable, paralysant ainsi la Principauté comme souvent, formant ainsi le traditionnel cortège de véhicules divers et variés, klaxonnant et pestant d’être en retard qui sera donné de voir jusqu’à après-demain.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Un mois en Principauté

Gilets-Jaunes ou Jaunes-Gilets ?

Cependant, un plot d’achoppement freine pour l’instant le mouvement le long de l’avenue du 3 septembre : Monaco a déjà ses propres Gilets-Jaunes, et ceux-ci sont des fonctionnaires assermentés chargés de fluidifier la circulation sur différents points stratégiques. Comment procéder donc pour qu’il n’y ait pas confondance entre ceux qui bloquent et ceux qui draine ? En cas de pavés arrachés et autres jets de mobilier urbain, est-ce que des Gilets-Jaunes tireront sur d’autres Gilets-Jaunes ? Et comment les CRS sauront qui sont les Gilets-Jaunes qui doivent être arrosés ? Et puis surtout, où se trouvent les péages monégasques que les Gilets-Jaunes s’amusent à rendre gratuits ? feront-ils de même avec les nombreux parkings de la Principauté ?

Le mystère reste insondable, et à l’heure où nous écrivons ces lignes, nul ne sait si la frontière monégasque sera traversée par des Gilets-Jaunes, ou si les seuls Gilets-Jaunes que vous verraient demain ne seront là que pour vous faire prendre gratuitement et sans risque le passage clouté.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Retraite des fonctionnaires : vers un coup de pouce inopiné ?

3 réflexions sur “Les Gilets-Jaunes en colère, jusqu’à Monaco ?

    1. Monaco est un état à part entière, et non un paradis fiscal sorti de nulle part. Vouloir annexer Monaco, c’est un peu la même chose que vouloir annexer l’Allemagne. Et du coup, vous êtes quand même pas loin du point Godwin…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.